Débat tendu à Perpignan, entre Delmas et Fourcade

 |   |  207  mots
Le rendez-vous organisé par Objectif Languedoc-Roussillon a mis en évidence les divergences des projets défendus par les candidats à la présidence de la CCI de Perpignan.

Devant un public d'une centaine d'invités, les échanges, parfois très vifs, ont laissé apparaître de grandes divergences sur la priorité à donner aux diverses filières d'activité, ou sur les actions pour booster l'attractivité du pays catalan.
La gestion des équipements structurants a mis en lumière les oppositions les plus saillantes.
Sur l'aéroport, Bernard Fourcade s'est félicité d'une politique qui a permis de fixer quatre compagnies aériennes en plus d'Air France, alors que Bruno Delmas a prôné la sortie du « tout low cost » afin de toucher une autre clientèle.
Concernant l'extension de Port-Vendres, Bernard Fourcade a plaidé en faveur d'un 3e quai afin de viser un plus gros tonnage et d'anticiper la problématique du transport combiné. Bruno Delmas, lui, a dénoncé un investissement fait « à l'aveugle » et souligné l'urgence d'attirer une pluralité d'opérateurs.

Organisé par Objectif Languedoc-Roussillon le mardi 9 novembre 2010, le débat s'est déroulé dans les salons de l'hôtel La Villa Duflot à Perpignan et opposait Bruno Delmas (CGPME) au président sortant, Bernard Fourcade (UPE), accompagné par son colistier André Joffre, président du pôle DERBI.

Anthony Rey

France 3 était présent à l'occasion du débat. Voici leur un reportage :

REPORTAGE FRANCE 3 on Vimeo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :