Des vœux interconsulaires militants

 |   |  234  mots
Pour la première fois, CCIT, Chambre de métiers, et Chambre de l'agriculture, ont fait une cérémonie de vœux commune, le 17 janvier, en insistant sur leur complémentarité. En ligne de mire : des États généraux de l'entreprise pour 2013.

Les CCIT de Nîmes, la Chambre d'agriculture du Gard, et la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard, ont souhaité, jeudi 17 janvier, des vœux communs pour l'économie gardoise, à la salle de musiques actuelles Paloma de Nîmes.

« Nous avons la même identité : l'entreprise, souligne Dominique Granier, président de la Chambre d'Agriculture. Ce rapprochement, on aurait du le faire plus tôt... Maintenant, on est prêts alors on y va. Plus de 50 % du foncier appartient aux agriculteurs. On doit nourrir les hommes et vous devez développer vos entreprises. On doit se concerter intelligemment pour le développement de ce territoire. »

Alors que Serge Alméras, président de la Chambre de métiers, a mis en avant « les nécessités de développer l'apprentissage et de redonner une place noble au travail manuel », le président de la CCIT de Nîmes, Henry Douais, a annoncé en 2013 la tenue « d'États généraux gardois de l'entreprise. »

« Des États généraux qui auront besoin de la mobilisation des chefs d'entreprise, des élus, et des professionnels du droit, de la formation... car des solutions existent, insiste Henry Douais. Il faut croiser nos compétences et travailler ensemble. »

Thomas Tedesco

Légende : Les président Serge Alméras (CMA), Henry Douais (CCIT de Nîmes), et Dominique Granier (Chambre d'agriculture)
Crédit photo : CCI de Nîmes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :