Elections CCI : Rudy Iovino porte plainte contre Gabrielle Deloncle

 |   |  481  mots
Suite aux propos de Gabrielle Deloncle sur Divergence FM, le président sortant de la CCI de Montpellier, candidat à sa réélection, a décidé de ne plus participer à aucun débat.

Rudy Iovino accuse son adversaire, Gabrielle Deloncle (CGPME), d'avoir « accrédité l'idée que des responsables de la CCI avaient sabré le champagne après le décès de Monsieur Georges Frêche » sur la radio associative Divergence FM, le 15 novembre 2010.
Maître Jean-Robert Phung a été mandé pour mettre en œuvre une procédure de citation directe pour diffamation devant le tribunal correctionnel.
Rudy Iovino estime qu'« il n'y a donc plus de débat possible » et a annulé le Grand Débat d'Objectif Languedoc-Roussillon, prévu de longue date, à une demi-heure de la conférence le mardi 16 novembre 2010.
Devant la centaine de chefs d'entreprise déjà présents dans la salle au moment de l'annonce de la défection de Rudy Iovino, Objectif Languedoc-Roussillon a finalement décidé de laisser la parole aux deux autres candidats, Gabrielle Deloncle et Guy Cohen, pour qu'ils discutent de leur programme.

En voici les grandes lignes :

→ sur le commerce de centre-ville.
Guy Cohen, qui se veut le défenseur des artisans et des commerçants, propose de revenir sur le nouveau plan de circulation en rouvrant à la circulation certaines rues (Saint-Guilhem et de l'Université) et demande la prise en charge d'une partie du stationnement payant par la Ville et le CCI.
Gabrielle Deloncle n'est pas favorable à un changement du plan de circulation. Elle propose la mise en place d'une commission paritaire pour animer « la plus grande galerie à ciel ouvert » et miser sur un meilleur marketing.
Les deux candidats sont opposés, pour l'heure, à l'extension d'Odysseum (projet d'Odysseum II) et au Village des Marques.

→ Sup de Co
Gabrielle Deloncle propose de construire un nouveau bâtiment et de nouer un partenariat avec la Région, via le Plan Campus, afin de donner un nouvel élan à l'école de commerce et de marketing.
Guy Cohen estime que ce dossier dépendra de la CCIR et non plus de la CCIT, une fois la réforme mise en place.

→ Aéroport
(qui dépend à 25 % de la CCI et 60 % de l'Etat)
Gabrielle Deloncle propose de créer un hub et de développer l'activité fret.
Guy Cohen estime qu'il faut miser sur le low cost.

→ Rôle de la CCI
Gabrielle Deloncle souhaite recentrer sa mission sur la proximité et le service aux entreprises. Son équipe aurait envoyé un questionnaire cet été à 27 000 entreprises. Il en ressortirait, selon elle, que 93 % ne sont pas satisfaites du fonctionnement actuelle de la CCI.
La candidate de la CGPME estime, par ailleurs, que la CCI devra nouer « un partenariat actif » avec la Région.

Enfin, Gabrielle Deloncle a dit soutenir la candidature de Jean-Pierre Moure à la présidence de l'Agglomération de Montpellier (contre Hélène Mandroux).
Elle s'est également dite favorable à une fusion avec la CCI de Sète.

Pour rappel, CCI compte 28 000 ressortissants et s'étend sur 177 communes (de Lattes à Ganges, de Lunel à Lodève).

Gwenaëlle Guerlavais

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :