Energie solaire : un arrêté « coup de frein »

 |   |  144  mots
Le nouvel arrêté du ministère l'Écologie et du Développement durable, qui impose une baisse du tarif d'achat par EDF, inquiète les professionnels de la filière des énergies renouvelables

En effet, depuis la mi-janvier, le tarif concernant l'énergie produite par des bâtiments professionnels neufs (du type industriel, agricole, bureaux et collectivités) est passé de 0,60 euro/ kwh à 0,42 euro/ kwh. Seuls les bâtiments à usage d'habitation restent au même tarif. Or, en juin dernier, à Chambéry (Savoie), le président de la République, Nicolas Sarkozy, s'était engagé à ne pas toucher à cette politique tarifaire avant 2012 afin de maintenir le boom du photovoltaïque. À Perpignan, André Joffre, le président du pôle de compétitivité Derbi, très engagé sur ce dossier, dénonce un « mauvais coup » qui risque de ralentir les ardeurs des investisseurs de gros projets. L'association professionnelle de l'énergie solaire, Enerplan, regrette « qu'au nom de la spéculation par la construction de hangars artificiels producteurs d'électricité (effet d'aubaine, NDLR), on brime les bâtiments neufs. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :