Experts-comptables : gros plan sur le crowdfunding

 |   |  510  mots
Présidé par Catherine Dumont, l'Ordre des experts-comptables de la région de Montpellier s'est réuni en assemblée générale, le 3 octobre, à La Grande Motte. Au programme des débats : le crowdfunding et la lutte contre la fraude fiscale.

L'assemblée générale annuelle de l'Ordre des experts-comptables de la région de Montpellier, soit 950 professionnels en Languedoc-Roussillon et Aveyron, aura lieu au Pasino de La Grande Motte, ce vendredi 3 octobre 2014.

Quelque 700 participants sont attendus, ainsi que des personnalités politiques et économiques.

Catherine Dumont, la présidente de l'Ordre, y accueillera Joseph Zorgniotti, le président national du Conseil supérieur.

« Il y a un sujet dont on parle partout et que nous allons bien sûr évoquer, c'est celui des professions réglementées, annonce Catherine Dumont, présidente de l'Ordre des experts-comptables de la région de Montpellier. Les choses sont ouvertes, nous sommes en discussion. Mais nous sommes une profession qui a déjà beaucoup évolué ces huit dernières années, et nous ne sommes pas, aujourd'hui, en décalage avec les exigences de Bruxelles et du gouvernement. Nous allons bien entendu maintenir une vigilance accrue car le contexte est fébrile et changeant. Mais nous avons déjà apporté des solutions dans nos textes. »

Parmi les ateliers proposés aux participants, celui sur « La santé du dirigeant » sera animé par Olivier Torrès, le spécialiste du management des PME et de l'entrepreneuriat, et président de l'Observatoire Amarok.

Le second atelier s'attachera à la lutte contre le blanchiment, avec l'intervention de Pierre-Laurent Berne, directeur Conformité et risque dans le secteur bancaire.

« Nous avons les mêmes obligations en matière de lutte contre le blanchiment et la fraude fiscale, note Catherine Dumont. Il s'agira donc de montrer à tous nos confrères comment la banque appréhende cette problématique car il y a des procédures auxquelles nous n'avons pas accès, contrairement à la banque. »

Enfin, les experts-comptables seront sensibilisés au nouveau mode de financement participatif, le crowdfunding.

« Les entreprises vont en avoir besoin car les banques ne peuvent plus financer ce qu'elles finançaient avant, observe Catherine Dumont. Cet outil, sur lequel la France est le premier pays en Europe à légiférer (le décret de loi relatif au financement participatif a été signé le 16 septembre, par le ministre de l'Économie Emmanuel Macron, créant un statut spécifique pour les plates-formes de crowdfunding afin de faciliter leur essor - NDLR), est amené à se développer, et les experts-comptables doivent en connaître le fonctionnement pour mieux le conseiller à leurs clients. Les experts-comptables seront certainement tiers de confiance dans les missions liées au crowdfunding, et donc garant tant en amont qu'en aval, c'est à dire sur la sécurisation des fonds et sur leur utilisation. Le décret qui établira cette mesure devrait sortir bientôt. »

L'assemblée générale sera également l'occasion de remettre les certificats Ched'EC (Cycle des hautes études pour le développement économique) aux 19 participants de la 3e promotion organisée par l'Ordre des experts-comptables. Traditionnellement, 45 impétrants (ils étaient 41 l'an passé) prêteront serment devant leurs pairs.

Cécile Chaigneau

Lire également :
Un partenariat entre les experts-comptables et la Société Marseillaise de Crédit

Légende : Catherine Dumont
Crédit photo : OEC

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :