Explosion sur le site de Marcoule

 |   |  351  mots
Survenu ce matin sur le site de Marcoule peu avant midi, l'accident aurait fait une victime et plusieurs blessés. L'exploitant exclut tout risque de fuite.

Une explosion s'est produite ce matin dans l'un des fours de la Socodei, filiale à 100 % d'EDF, situé sur le site de Marcoule, à Bagnols-sur-Cèze (30).

Contactée par Objectif Languedoc-Roussillon, la Préfecture du Gard est pour l'heure dans l'incapacité de confirmer le bilan avancé par Midi Libre, qui serait d'un mort et de plusieurs blessés.

Le plan d'urgence interne a été déclenché par Areva à 13h30, et vise à coordonner l'ensemble du dispositif d'urgence mobilisé sur cet accident (pompiers, exploitants, services de l'État...).

L'exploitant affirme qu'aucun rejet vers l'extérieur de l'enceinte n'est à déplorer. De même, l'enceinte de confinement et l'installation resteraient opérationnelles.

Retrouvez sur le site d'Objectif la couverture de l'événement au cours des prochaines heures.

Anthony Rey

Légende: le site d'Arveva Marcoule dans le Gard

Crédit photo: Marcoule

MAJ: Un bilan officiel d'un mort et quatre blessés

La Préfecture du Gard confirme que le bilan humain de l'accident s'élève, à 16h, à un mort et quatre blessés, dont un grave.

Aucun des blessés ne présente de signe de contamination radiologique, selon les secours présents sur place.

De même, la Préfecture confirme qu'aucun rejet radioactif n'a été relevé à l'occasion des mesures effectuées dans et à l'extérieur de l'enceinte de l'usine.

Un numéro d'urgence a été mis en place: 0805 55 70 30

La Socodei, dont l'usine Centraco est le foyer de cet accident, traite des déchets de faible activité radiologique, issus notamment des hôpitaux et des laboratoires.


MAJ du mardi 13 setembre (14h15):

Au lendemain de l'accident, les autorités maintiennent qu'aucune fuite radioactive n'a été mesurée sur le site de l'usine ou alentour.


Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, s'est rendue sur place hier à 17h15, pour superviser le dispositif d'urgence mis en place.


L'exploitant de l'usine, Socodei, confirme qu'un accident de ce type ne s'était jamais produit par le passé.


Par ailleurs, le plus atteint des quatre salariés blessés est aujourd'hui plongé dans le coma.


Le Procureur de la République de Nîmes doit tenir, aujourd'hui, une conférence de presse annoncée à 18h.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :