InterSud de France présente ses « outils économiques »

 |   |  429  mots
De la déclaration unique à la réunification des AOC et des « Vins de pays » dans les rayons de grande distribution, la fédération met en place des solutions.

La fédération Intersud de France a présenté, le 20 juin 2011 lors du salon Vinexpo à Bordeaux, les outils économiques au service des quatre interprofessions viticoles du Languedoc-Roussillon.

- un feuillet unique de déclaration
En 2008, le service des douanes et la fédération InterSud de France, (qui regroupe le CIVL, le CIVR, Inter OC et AIRSUD LR) avaient signé une convention afin de mettre en place un feuillet unique de déclaration récapitulative mensuelle (DRM) au service des viticulteurs.

La fédération InterSud de France a lancé en 2010 un serveur central qui permet désormais d'obtenir des statistiques, de connaître les ressources des professionnels, d'avoir un outil de traçabilité et de contrôler les stocks.

Depuis la campagne 2010/2011, l'intégralité des DRM reçues par la douane est saisie sur un serveur unique. Étant donné la mixité des producteurs régionaux et afin de ne manipuler une DRM qu'une fois, les interprofessions de la fédération se sont organisées en « pôles de gestion », répartis géographiquement.

- un « contrat d'achat vrac unique »
La fédération a mis en place un « contrat d'achat vrac unique ». Il s'agit d'un formulaire sur lequel les opérateurs peuvent juridiquement formaliser leurs achats/ventes de l'ensemble des vins à indication géographique du bassin Languedoc-Roussillon.

- des « vins à indication géographique »
Avec la réforme OCM, la présence des vins du Languedoc-Roussillon dans la grande distribution pourrait être bouleversée.

Alors que les AOC étaient largement séparés des « vins de pays », la nouvelle réglementation « vins à indication géographique » permet de réunir les deux catégories dans un même rayon de la grande distribution. Un changement conséquent qui permet au Languedoc-Roussillon d'être leader sur le marché.

La fédération InterSud a lancé une phase test dans six magasins du groupe Système U dont un hors région.

« Cela fait 4 ans que nous travaillons sur ce dossier. Nous réunissons enfin ces vins de façon légale et pratique », a indiqué Bernard Devic, le président d'InterSud de France.

- bannière Sud de France
Trois interprofessions (CIVR, CIVL, AIRSUD LR) de la fédération viennent d'axer définitivement leur communication autour de la marque « Sud de France ». C'est la proposition visuelle de l'agence Sens Inédit, représentant des culs de bouteilles, qui a été choisie.

Ysis Percq


À lire également :
- Bernard Devic à la tête d'Inter Sud de France

Légende : Le vignoble du Languedoc-Roussillon représente 236 000 hectares.
Crédit Photo : Édouard Hannoteaux


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :