L'UIMM crée un pôle de référence en formation industrielle

 |   |  430  mots
Fruit d'un investissement total de 9,6 M€, un nouveau centre de formation aux métiers de l'industrie ouvrira ses portes en 2013. Il regroupera toutes les structures de formation de l'UIMM.

Un centre de formation aux métiers de l'industrie devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2013, à Baillargues.

Mardi 6 décembre 2011, le projet a marqué une étape de plus dans sa concrétisation avec la signature d'une convention entre Élisabeth Viola, directrice régionale de la Caisse des dépôts et Pascale Suc, présidente de l'association pour la promotion de l'apprentissage dans les industries Languedoc-Roussillon.

Ce centre est une mise en synergie de toutes les structures de l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) de formation : l'AFPI, le CFAI, ID ressources (structure de conseil en ressources humaines), l'ADEFI (organisme financier de la formation professionnelle).

« Pour l'instant, tous nos services sont dispersés et notre actuel centre de formation d'apprentis de l'industrie, basé à Lattes, n'est pas adapté, explique Pascale Suc. Même si la région n'est pas industrielle, il existe un réel potentiel. Ce pôle de formation est un moyen de réaffirmer l'excellence de l'apprentissage. »

Situé à Baillargues dans les anciens locaux de Filea Solutions, le pôle s'étend sur 22 000 m2 dont 5 000 m2 de bâti. La rentrée 2013 accueillera près de 600 stagiaires pour atteindre 900 dans les trois ans. Les premiers travaux devraient débuter dès le mois de janvier 2012.

Dans le cadre du Programme d'investissement d'avenir (PIA), la Caisse des dépôts alloue 2,8 M€. La Région, dont la convention a été signée en amont, injecte 2,497 M€. L'investissement total est de 9,6 M€.

« Le PIA est un accélérateur de projets, a souligné Élisabeth Viola lors de la signature de la convention, mais il est aussi le vecteur d'un travail collectif. Il oblige à mettre en place une gouvernance unique dans une intelligence collective. Le PIA joue un rôle de levier, il est facilitateur et permet d'imaginer des projets, surtout en cette période de raréfaction de fonds publics. »

Des outils innovants de formation seront mis en place. Chaque stagiaire aura un objectif pédagogique. À l'issue de leur formation, en alternance ou en continue, les stagiaires pourront valider un diplôme (du CAP, BTS, à la Licence Pro), une qualification ou une certification.

La Caisse des dépôts s'est vue confier par l'État une enveloppe pour la formation de 250 M€ au niveau national. En Languedoc-Roussillon, ce pôle de référence en formation industrielle est le premier dossier financé dans ce cadre.


Ysis Percq

À lire également :
- La filière du traitement de surfaces veut grandir


Légende : perspective du futur pôle de formation aux métiers de l'industrie
Crédit photo : UIMM

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :