L'hôpital de rééducation du Grau-du-Roi dévoilé

 |   |  481  mots
Inauguré samedi 10 mars 2012 sous l'égide du CHU de Nîmes, ce centre médical disposera de plateaux techniques de pointe pour la rééducation et l'adaptation. Coût : 36 M€.

Au terme de travaux lancés en mars 2010, le CHU de Nîmes lèvera le voile sur le nouvel hôpital de rééducation et de réadaptation du Grau-du-Roi (30) lors de l'inauguration prévue samedi 10 mars 2012.

Le dossier du centre médical, porté par l'Agence régionale de santé du Languedoc-Roussillon, a reçu le soutien du Ministère de la santé dans le cadre du plan Hôpital 2012, destiné à booster la modernisation technique des établissements de santé. L'État a versé 16 M€, sur un coût global évalué à 36 M€.

L'établissement est le fruit de la reconstruction de l'ancien site du Grau-du-Roi, dont le bâtiment pavillonnaire datait des années 30, et s'inscrit dans le programme de modernisation du CHU de Nîmes, qui en a assuré la maîtrise d'ouvrage.

Étendu sur 9 000 m2, le nouvel hôpital du Grau-du-Roi est un centre médicalisé destinés aux malades les plus lourds, en provenance des CHU de Nîmes et de Montpellier en priorité, et de toute la région.

Il regroupe plusieurs spécialités, telles que l'addictologie de court et de moyen séjour (56 lits en tout), la rééducation locomotrice (54 lits) et neurologique (50 lits), ainsi que les maladies de la nutrition et la diabétologie (30 lits).

« Nous disposons d'un plateau technique pointu pour la rééducation cognitive, car beaucoup de malades dépendants sont atteints de troubles cognitifs sévères, indique le chef du service d'addictologie, le Pr Pascal Perney. Très peu de centres médicaux, en France, s'intéressent à cette thématique. Nous profitons de la mutualisation de nombreux moyens techniques, et des compétences de spécialistes de la rééducation, pour offrir aux malades un panel de soins très large. »

Le centre médical présente une autre spécificité : il bénéficie de la présence d'une équipe de chercheurs en rééducation, intégrée directement au projet et présente en permanence dans les locaux.

« Nous travaillons sur des systèmes destinés à améliorer la rééducation au travers de partenariats avec des laboratoires de recherche, dont le laboratoire M2H, explique le Dr Jérôme Froger. Nous avons développé des projets basés sur la robotique de rééducation, sur l'analyse de mouvement, ou sur des jeux vidéo intelligents, capables de se reconfigurer en fonction de critères rééducatifs. »

Le CHU de Nîmes gère un personnel médical de 1 012 médecins, dont 445 étudiants. Il compte 1 844 lits, et enregistre 104 000 séjours hospitaliers.

Anthony Rey

À lire également :
Le CHU de Nîmes et Médipôle Sud Santé créent un institut de cancérologie commun

Légende : Retenu dans le cadre du plan Hôpital 2012, le nouveau centre médical du Grau-du-Roi a nécessité un plan de reconstruction de 36 M€.
Crédit photo : CHU de Nîmes


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :