L'immobilier d'entreprise en hausse à Montpellier

 |   |  483  mots
Selon une étude d'Arthur Loyd dévoilée le 8 mars 2012, l'immobilier d'entreprise, et principalement le marché des bureaux, est en progression de 10 % en deux ans sur l'agglo montpelliéraine.

C'est une note d'optimisme que délivre l'étude de marché réalisée par Arthur Loyd*, fondée sur les données collectées par l'Observatoire de l'immobilier et du foncier de Montpellier et son agglomération.

63 000 m² ont été transactés en 2011 (soit une progression de 10 % par rapport à 2010), auxquels il faut ajouter 11 000 m² en comptes propres.

« On enregistre 179 transactions, soit 17 de moins qu'en 2010, signe de la frilosité des TPE et PME à s'engager, remarque néanmoins Michel Peinado, directeur de l'agence Arthur Loyd de Montpellier. La surface moyenne est de 352 m². »

La palme revient à l'est de l'agglomération, qui comptabilise 45 % des m² transactés, notamment grâce la réalisation de 4 des 9 transactions supérieures à 1 000 m² (parmi lesquelles le nouveau site d'Alsthom à Euréka, qualifiée de « transaction-phare de l'année »).

Vient ensuite le nord, grâce à un nouveau dynamisme de la Zone Franche Urbaine du Parc 2000, et à la prise à bail d'un immeuble de 2 800 m² par l'Université de Montpellier II.

Transactions de belle taille pour le centre : l'immeuble Oz'one accueillera la DDTM, la Caisse des dépôts, et la Société Générale. Une négociation est en cours avec l'Agence de mutualisation des universités et établissements sur 2 000 m².

En outre, l'année 2011 se caractérise par un retour à l'équilibre entre le neuf et la seconde main. Et l'achat représente 29 % des transactions (en hausse depuis 2 ans).

Les prix du marché sont restés stables : 141 à 160 €/m² en location neuve, 2 000 à 2 400 €/m² à l'acquisition. Une augmentation de 10 % est attendue pour 2012 du fait des constructions BBC.

Les stocks à 12 mois sont de 60 200 m². Soit l'équivalent d'une année de transactions.

« La régulation des stocks a permis un maintien des prix, et Montpellier reste très compétitive par rapport à ses voisines Toulouse ou Marseille ! », constate Michel Peinado.

Parmi les principales offres neuves disponibles dans l'année 2012 : le Business Plaza (Eurêka), le Pôle Services Eurêka, l'Oxygène (Millénaire), ou le Pégase (Parc de l'Aéroport).

La future Mutuelle des Motards et le projet Aéroplane (4 500 m², déjà commercialisés) termineront l'aménagement du Parc de l'Aéroport.

Le quartier ÉcoCité, avec 25 000 m² de bureaux et commerces commercialisables, est le projet-phare pour 2013-2014.

Pour la prochaine décennie, le plus gros dossier du foncier d'entreprise sur l'agglomération montpelliéraine concerne le futur centre d'affaires de la gare TGV (d'ici 5 ans).

Il constituera, grâce à un schéma d'intermodalité intégrant l'A9, le tramway, et le TGV, un des quartiers emblématiques du développement de l'agglomération de Montpellier, et s'annonce comme l'un des plus grands pôles business du Grand Sud.

Cécile Chaigneau

* Arthur Loyd, réseau national de conseil en l'immobilier d'entreprise, compte trois implantations en région : Montpellier, Nîmes et Perpignan.

Légende : Créapark de Créatimmo, sur le parc de Montpellier Méditerranée
Crédit photo : Christine Caville


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :