L'offre de logements neufs a chuté de 35% en 2009

 |   |  203  mots
Les promoteurs attendent de nouveaux financements pour les ménages


Avec 5 436 logements neufs mis sur le marché en Languedoc-Roussillon, l'offre baisse de 35% par rapport à 2008, alors que la courbe fléchit de 18% au plan national.

Mais la région est une de celles qui baissent le moins en France.

38% des logements proposés à la vente sont en projet, 45% sont en cours de construction, et 17% sont terminés.

Dans ce paysage, un quart des ventes sont réalisées sur la ville de Montpellier.
Mais selon la Fédération régionale des promoteurs-constructeurs (FPC), le prix moyen de vente au m2 (3 250€ en immeuble neuf) reste un problème.

« Les contraintes techniques du Grenelle de l'environnement entraînent un surcoût de 15 à 20% de la construction, souligne le président de la FPC Philippe Ribouet. Les aides actuelles (doublement du prêt à taux zéro, pass foncier) se terminant courant 2010, il nous faut de nouveaux outils pour pouvoir financer des primo-accédants à un niveau supportable. »

En attendant les propositions du gouvernement, les stocks se reconstituent partout en région, signe d'un marché tendu. À Nîmes, 100 logements restaient à la vente fin 2009. À Perpignan, le chiffre était de 200 logements, soit six mois de stock.


Légende : Philippe Ribouet, président de la FPC LR
Crédit photo : Christine Caville

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :