La Chambre de métiers vend son château et construit son centre de formation

 |   |  560  mots
La Chambre de métiers de l'Hérault va investir 19 M€ pour créer un futur Campus de l'artisanat, aux côtés du Conseil général. La vente du château Levat, qui héberge son siège (à Montpellier), permet de financer 50 % du projet.  

C'est finalement sur la ZAC de Pierrevives que sera érigé le Campus de l'artisanat, hébergeant le futur centre de formation des apprentis (CFA) ainsi que le siège de la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Hérault (CMA 34). La chambre consulaire a acté, le 19 février, l'achat des terrains au Conseil général de l'Hérault.

La signature devant notaire entre André Vezinhet, président du Conseil général, et Claude Lopez, président de la CMA 34, est intervenue solennellement dans l'hémicycle de l'Hôtel du Département.

« L'Hérault était le seul département de la région Languedoc-Roussillon à ne pas avoir de centre de formation des apprentis, souligne Claude Lopez, rappelant que l'artisanat représente, dans ce département, quelque 26 565 entreprises et un actif sur cinq dans 250 métiers. Il était de notre devoir de créer ce centre. »

Montant total de l'investissement : 19 M€. La Chambre de métiers de l'Hérault reçoit, pour ce projet, divers soutiens financiers : 2 M€ du Conseil général, 3 M€ (restant à acter sur le papier) du Conseil régional Languedoc-Roussillon, et 1,5 M€ de Montpellier Agglomération.

Restent quelque 12,5 M€ à la charge de la CMA. « Nous avons fait des économies, confie Claude Lopez. Et nous allons tirer de la vente du château Levat de quoi financer 50 % de ce projet. » Soit 6,55 M€ précisément.

La vente du siège de la Chambre de métiers au groupement Pégase Immobilier-Caisse d'Épargne LR-Clinipôle, qui devait être actée le lendemain, 20 février, a finalement été reportée.

« Il y avait un point technique que je souhaitais revoir, déclare Claude Lopez. Ils achètent, mais nous ne partirons pas avant la fin 2015. Il est donc important que je protège le patrimoine de l'artisanat héraultais. On a le temps, inutile de précipiter les choses ! »

Le projet présenté par le groupement d'acquéreur prévoit 170 logements en résidence séniors et logements sociaux, ainsi qu'un pôle services avec kinésithérapeutes, médecins, coiffeurs.

La conception du Campus de l'artisanat a été confiée à l'architecte montpelliérain Pierre Tourre. Il devrait être livré fin 2015, date à laquelle déménageront les 60 salariés de la Chambre de métiers.

Le CFA pourra accueillir 400 jeunes apprentis, « sur des métiers de services essentiellement », annonce Claude Lopez, ajoutant que « l'objectif, c'est de ne pas faire concurrence aux CFA déjà existants en région ».

Le Campus de l'artisanat comptera aussi une pépinière d'entreprises, dédiée à l'artisanat. « C'est un projet mené en partenariat avec Montpellier Agglomération », précise Claude Lopez.

Très enthousiaste, le président annonce déjà des innovations pédagogiques. Comme ce logiciel élaboré par l'entreprise héraultaise Aïko Créative Vision, installée à Jacou (34) et spécialisée dans la réalité augmentée : « Il s'agira de la présentation virtuelle d'une vingtaine de métiers de l'artisanat, qui permettra aux jeunes de découvrir ces métiers en se mettant en situation, explique Claude Lopez. L'objectif étant une meilleure orientation de tous ces jeunes apprentis. Car on compte aujourd'hui entre 30 et 50 % de ruptures de contrat en cours de route ! »

Cécile Chaigneau

Légende : Le Campus de l'artisanat, conçu par l'architecte Pierre Tourre, sera livré fin 2015.
Crédit photo : CMA 34 - Pierre Tourre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :