La FFB crée une licence pour la construction durable

 |   |  299  mots
La Fédération du Bâtiment, aux côtés de l'IUT de Narbonne, a lancé aujourd'hui (22 novembre) une nouvelle formation professionnalisante. Objectif : 50 diplômés par an.


La nouvelle licence, intitulée « Encadrement de travaux et construction durable », est disponible dans le cadre d'une première session universitaire lancée dès ce mois de novembre 2010.
Présenté à la presse lundi 29 novembre 2010, le dispositif concerne pour l'heure 19 étudiants, avec un objectif à terme de 50 diplômés par an, calqué sur celui d'une précédente licence professionnelle pour le gros œuvre, le génie civil et le BTP.

« Depuis 1993, la Fédération régionale du Bâtiment a développé avec l'IUT de Narbonne une véritable expertise sur cette première licence, destinée à former des conducteurs de travaux, explique le secrétaire général de la fédération Alex Conil. Aucune formation en alternance de ce type n'existant pour le second œuvre, nous avons voulu créer une nouvelle licence professionnalisante, avec le même objectif de 90 % d'embauche au terme de la formation. »

Ce diplôme, qui prend la forme d'un contrat de professionnalisation, tient compte des objectifs fixés par le Grenelle II de l'Environnement.
Il intègre divers modules concernant l'économie des travaux, les matériaux et technologies de la construction, ou l'approche méthodologique et juridique de la construction durable.
Le contrat peut être proposé à un salarié sous deux formes : CDD de 6 à 24 mois, ou CDI incluant une action de professionnalisation de 6 à 24 mois.
« La formation est assurée aux trois quarts par des professionnels issus du milieu de la construction, et pour le reste par des intervenants universitaires », précise Alex Conil.

Retrouvez un dossier complet d'Objectif Languedoc-Roussillon consacré à l'impact du Grenelle II sur les métiers de la construction au sommaire du n°109, en kiosque (depuis le 26 novembre 2010).

Anthony Rey

Légende : La ZAC des Grisettes, actuellement en construction au sud de Montpellier.
Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :