La leçon d'optimisme de Nicolas Dufourcq

 |   |  447  mots
Le directeur général de bpifrance était en déplacement à Montpellier, le 12 juin, pour l'installation officielle de la banque, en présence du gotha économique de la région.

Moins d'une semaine après la création de bpifrance, le directeur général Nicolas Dufourcq était présent à Montpellier, au siège régional de l'ex OSEO, pour la mise en route officielle de l'établissement. La banque sera dirigée, en Languedoc-Roussillon, par Françoise Guetron-Gouazé, ex-directrice régionale d'OSEO.

Cette inauguration s'est déroulée en présence Pierre de Bousquet, le Préfet de région, de Christian Bourquin, président du Conseil régional, mais aussi des principaux institutionnels et des grands acteurs économiques du territoire.

L'activité de bpifrance sera scindée entre bpifrance financement et bpifrance investissement.

D'une part, bpifrance financement, dédiée à l'innovation, au co-financement bancaire et à la garantie de prêts, reprend la totalité des activités d'OSEO.

3 310 entreprises du Languedoc-Roussillon ont été ainsi financées, en 2012, soit un volume de 1,3 Md € (+ 32 %).

D'autre part, bpifrance investissement prend la suite du FSI, de FSI Régions et de CDC Entreprises dans le financement en fonds propres et quasi fonds propres des entreprises.

En 2012, 22 entreprises régionales ont ainsi été soutenues, pour un montant global de 18 M€.

« Nous serons une banque simple, portée par des valeurs de proximité, de frugalité, mais aussi d'optimisme, promet Nicolas Dufourcq. Nous avons tous un devoir d'optimisme : si nous en prenions tous conscience, peut-être pourrions-nous gagner au moins un demi point de PIB (...) Nous serons là pour construire dans la durée. Si nous prenons une participation au capital d'une PME régionale, nous ne la revendrons pas en 5 ans. Nous y resterons 15 ans s'il le faut. Tout cela se fera dans un écosystème très maillé en Languedoc-Roussillon, noué depuis 15 ans avec les fonds de garantie communs. »

bpifrance annonce que 90 % de ses interventions seront décidées à l'échelon régional, au travers notamment d'un comité régional d'orientation, au sein duquel siégeront divers élus de la Région.

« Il y a un peu plus d'un mois, j'ai fait valider par mon assemblée la redéfinition du Schéma régional de développement économique en prévision de la future loi de décentralisation qui sera votée fin 2013, affirme Christian Bourquin. Ces schémas devront être votés dans chaque région d'ici deux ans au maximum. Nous aurons donc pris deux ans d'avance. Nous allons écouter tous les acteurs économiques jusqu'en juillet pour améliorer ce texte. Puis les ambitions du nouveau schéma seront portées par le comité régional d'orientation de bpifrance. »

Anthony Rey

Lire également :
La composition du comité régional d'orientation de bpifrance

Légende : Pierre de Bousquet, Christian Bourquin, Nicolas Dufourcq, et Françoise Guetron-Bouazé.
Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :