La liste de Gabrielle Deloncle remporte la CCI de Montpellier

 |   |  337  mots
Avec 28 sièges sur 50, la liste de Gabrielle Deloncle (CGPME) a remporté mercredi 15 décembre 2010 la CCI de Montpellier alors que la liste de Rudy Iovino (Medef) était donnée gagnante.


Les résultats ont officiellement été annoncés par la préfecture ce mercredi 15 décembre 2010.

La liste de Gabrielle Deloncle (CGPME) a remporté 28 sièges sur les 50 à pourvoir à la CCI de Montpellier, contre 22 pour la liste de Rudy Iovino.


Après plusieurs rebondissements, les résultats ont pu être dévoilés suite à la réunion de la commission d'organisation des élections aujourd'hui à la préfecture.

Au terme d'un PV dressé à 16h15 qui a été transmis au préfet, aux présidents de la CRCI et de la CCI, 64 enveloppes ont été invalidées dans le collège Commerce, 33 dans le collège Industrie et 86 dans le collège Services. Au total, ce sont donc 183 votes qui ont été invalidés sur un total de 7 615.

Sur ces 183 votes, une centaine d'enveloppes, dont le cachet de la poste est illisible, n'a pas été ouverte après concertation avec les administrations centrales, le secrétaire d'État du commerce et de l'artisanat, du bureau des élections du ministère de l'Intérieur et du réseau des chambres consulaires.

Dans le cas où la liste de Rudy Iovino déposerait un recours en justice, il appartiendrait au juge d'ouvrir ces enveloppes, qui pour l'heure sont restées fermées et ont été jointes au PV.

Albert Menon, qui représentait Rudy Iovino à la préfecture, conteste la non-ouverture de ces enveloppes et émet des réserves sur les votes effectués sur internet.

Selon la préfecture, le recours doit être déposé dans les cinq jours francs à compter d'aujourd'hui et le juge aura un mois pour statuer.

Cet appel n'est pas suspensif, la nouvelle équipe pourra donc prendre place et sera définitivement installée que dans quelques semaines.

Une chose est sûre, Rudy Iovino, présidant sortant et candidat à sa propre succession pour la liste du Medef n'apparaît, quant à lui, dans aucun des trois collèges élus.

Ysis Percq et Anthony Rey

Plus d'informations dans l'hebdo du lundi 20 décembre 2010 et sur objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :