La réussite des vins Sud de France à l'export se confirme

 |   |  529  mots
Sur la base des résultats des douanes, une analyse économique des exportations des vins Sud de France a été menée sur 11 pays de 2006 à 2011. La plupart des destinations affichent des volumes en hausse.

Sud de France Développement a présenté, à l'occasion du salon Vinisud, une analyse économique des exportations des vins Sud de France menées dans 11 pays clés, de 2006 à 2011, sur la base des résultats des douanes.

Selon ces résultats, tous les curseurs sont en hausse :


  • - En Chine, les exportations des vins Sud de France ont été multipliées par 7 en volume de 2006 à 2010, et par 8 en termes de valeur. 253 301 hectolitres de vins Sud de France ont été importés en Chine en 2010.

« Nous sommes parmi les trois régions les plus dynamiques en Chine et numéro 2 derrière Bordeaux, indique Elodie Le Drean, responsable de la filière Vins Sud de France Développement. Nous sommes présents dans cinq grands salons »

  • - Au Brésil, les exportations des vins de la marque ombrelle ont augmenté de 120 % en volume et en valeur en 2010 par rapport à 2009, soit 6 319 hectolitres.
  • - En Allemagne, une bouteille sur 3 de vins français est issue du Languedoc-Roussillon. 90 entreprises sont accompagnées chaque année pour prospecter. En 2010, 841 524 hectolitres de vins Sud de France ont été importés de la Région vers l'Allemagne.
  • - Aux Etats-Unis, 154 884 hectolitres ont été importés en 2010. Après une période de stagnation, les volumes repartent à la hausse avec +5,26 % dans les 9 premiers mois de 2011 contre une chute de - 25 % de 2006 à 2010. Le taux de change Euro / Dollar étant défavorable.
  • - Au Royaume-Uni, 504 175 hectolitres de vins Sud de France ont été importés en 2010. La part des AOC du Languedoc-Roussillon représente 8,3 % des ventes de vins français en volume.

« Notre mission, c'est bien de montrer la valeur du vin du Languedoc-Roussillon, affirme Elodie Le Drean. Ce ne sont plus des vins à gros volumes, mais des bêtes de concours. »

Les antennes régionales les plus actives sont Shanghai, Londres et New-York à travers les maisons de Région. Selon François Fourrier, directeur général de Sud de France Développement, ces bons chiffres sont le résultat de plusieurs efforts :

« Une meilleure synergie entre les interprofessions a accru notre visibilité sur le terrain. Nous avons également investi en masse les réseaux sociaux mais surtout, les festivals Sud de France organisés dans 6 pays durant trois semaines a impliqué toute une chaîne, de l'importateur au restaurateur, avec des animations dans les points de vente. »

En juin, un festival Sud de France aura lieu à Paris du 7 au 22 juin 2012. Il se déroulera sur l'un des quais de Seine et devrait rassembler une cinquantaine de producteurs, viticoles et agroalimentaires. Le secteur touristique sera aussi au rendez-vous.

Sud de France sera également présent lors du salon de l'agriculture qui débute ce mercredi 29 février 2012, à Paris.

Sud de France Développement prospecte avec 1 145 importateurs mais a noué près de 10 000 contacts ces cinq dernières années, à la disposition des entreprises régionales. L'entité compte plus de 2 000 adhérents. En 2011, le chiffre d'affaires régional du secteur du vin s'est élevé à 600 M€.


Ysis Percq


Légende : Elodie Le Drean, responsable filière Vins, Fabrice Verdier, Vice-président régional et François Fourrier, directeur général Sud de France Développement.
Crédit photo : Ysis Percq

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :