Lancement de la Météo des marchés numériques

 |   |  548  mots
Lancée par NovaeLR avec Objectif Languedoc-Roussillon et l'Idate, la 1e édition de ce nouveau rendez-vous, le 23 septembre, a permis de faire le point sur l'orientation du secteur numérique et sur le potentiel de l'économie collaborative.

La première Météo des marchés numériques, organisée le 23 septembre à la Maison du numérique de Montpellier, a réuni une cinquantaine d'entrepreneurs et acteurs de la filière des TIC.

L'opération, lancée par Novae LR (association dédiée au développement de la filière régionale du numérique en Languedoc-Roussillon, 170 adhérents) avec Objectif Languedoc-Roussillon et l'Idate (institut européen spécialisé dans le suivi des marchés des secteurs télécoms, Internet et médias, 50 partenaires), a permis de dégager les tendances fortes de l'économie numérique des derniers mois, ainsi que des perspectives de développement.

Selon les derniers chiffres livrés par l'Idate, le contexte économique atone en Europe (0,7 % de croissance prévu en 2014, 0,2 % en France) impacte le marché numérique dans toutes ses composantes (équipement, software, investissements informatiques ou télécoms, en baisse de 5,7 % à eux seuls) à hauteur de 1 % sur 2014. Un segment tel que les services informatiques semble mieux orientés, avec une part de marché de 6 %, prévue en hausse à 10 % en 2017.

« Les ressorts économiques sont affaiblis, mais paradoxalement, on observe une forte diffusion des usages, commente Jean-Dominique Seval, directeur général adjoint de l'Idate. Parmi les tendances les plus fortes, la plus remarquable est la transition vers les technologies mobiles : les ventes de PC ont chuté de 5 %, alors qu'on relève 10 % de hausse pour les smartphones, 21 % pour les tablettes et 134 % pour les objets connectés ! »

Autre tendance forte : l'économie collaborative, un secteur qui compte déjà 400 entreprises en France (source : OuiShare).

« L'économie collaborative est un déplacement de l'intermédiation, affirme Nadine Jouanen, associée représentant l'entreprise sociale Percolab (gestion de projets en mode Agile). Elle crée des zones où le citoyen peut venir se faufiler, créer sa propre intermédiation, qu'il pourra ensuite monétiser. »

Un mouvement de fond, qui se ressent jusque dans l'organisation de l'entreprise, selon Katia Vidic, co-fondatrice de Nelis (éditeur de logiciel en mode SaaS).

« Cette évolution a du sens car on remet l'humain au centre, puis ensuite seulement on crée des procédures, analyse-t-elle. Ces procédures étaient pensées séparément jusqu'ici. Par exemple, les services marketing sont souvent restés déconnectés des services commerciaux. Aujourd'hui, l'économie collaborative pousse à mixer les deux. »

« Si on en reste à un stade où l'économie collaborative ne décolle pas, ça ne changera rien au monde, précise Magali Boisseau, P-dg de BedyCasa (solution en ligne de logements chez l'habitant). Le développement de ma société a nécessité d'industrialiser les process pour gérer les nouveaux flux d'activité. Cette évolution a légèrement modifié la gouvernance mais nous restons une entreprise familiale. Du coup, nos objectifs ou nos enjeux ne sont pas ceux de nos concurrents. Privilégier l'humain, en mettant en place un roulement chez les salariés, ou un service après vente 7 j/7, est aussi un choix. »

Selon les derniers chiffres communiqués par Novae LR lors de cette matinale, la filière numérique se compose de 4 223 établissements en région. Soit 14 462 emplois au total (+ 35 % sur la période 2009/2012).

Anthony Rey

Légende : Magali Boisseau, Bedycasa, Katia Vidic, Nélis, Nadine Jouanen, Percolab, Jean-Dominique Seval, Idate

Crédit : Christine Caville

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :