Le Conseil général de l'Hérault inaugure son œnothèque

 |   |  447  mots
Inauguré le 26 novembre en présence du comédien Pierre Arditi, l'équipement, créé dans les sous-sols de pierresvives, vise à conserver quelque 3 000 bouteilles de vins héraultais.

L'idée est de créer un lieu de mémoire des vins de l'Hérault, une cave au cœur de pierresvives, ce bâtiment du Conseil général de l'Hérault qui abrite les archives et la médiathèque départementales.

« L'objectif de l'opération est de démontrer le potentiel de garde de nos vins », explique André Vezinhet, président du Conseil général de l'Hérault, lors de l'inauguration de l'œnothèque, lundi 26 novembre, aux côtés de l'acteur et amateur de vin, Pierre Arditi, déjà parrain du concours départemental « Vincœurs » 2012.

Dans les sous-sols de pierresvives, une cave d'environ 14 m2, qui offre une maîtrise de la température (à 15°) et de l'hygrométrie, accueille cette expérimentation avec 1 800 bouteilles aujourd'hui (3 000 à terme) de vin rouge millésime 2009.

72 références retenues après appel à candidatures auprès des viticulteurs héraultais volontaires, qui seront suivies sur dix ans, et auxquelles pourront venir se joindre d'autres millésimes.

« C'est une initiative unique en France, avec un panel aussi éclectique, précise Thierry Boyer, sommelier conseil installé au Pic-Saint-Loup. L'an prochain, 50 % de la cave feront l'objet d'une nouvelle analyse, de manière à ce que l'ensemble de la cave soit dégusté tous les deux ans. »

Soumis à une première analyse lors de leur entrée dans la cave, les vins feront en effet l'objet d'un suivi analytique et sensoriel réalisé par un jury de neuf experts : Thierry Boyer (sommelier conseil), Jean-Philippe Granier (syndicat de l'AOC Languedoc), Olivier Bompas (Sommellerie du Languedoc-Roussillon), Yves Le Fur (AgroSup Dijon), Alain Chameyrat (expert du guide Béthane et Desseauve), Michel Blanc (Fédération des producteurs de Chateauneuf du Pape), Jacques Gautier (INAO Bordeaux), Alain Fanjaud (Union de la sommellerie française) et Cyril Payon (Union des œnologues de France).

« Il y a de très belles découvertes à faire en Languedoc-Roussillon, des vins qui restent à des prix abordables, souligne Pierre Arditi, en connaisseur. Car le vin est fait pour être partagé par le plus grand nombre... Le vin, c'est le goût des autres ! »

Avec 92 116 ha de vignes, 7 800 exploitations viticoles et près de 6 millions d'hectolitres récoltés (en 2011), l'Hérault est le 1er département viticole du Languedoc-Roussillon (40 % des volumes régionaux), et le 2e au niveau national.

Il représente 367 M€ de chiffre d'affaires à la production (2010), soit 67 % du CA de l'agriculture du département et 35 % du CA viticole de la région.

Cécile Chaigneau

Lire également :
Les portes de pierresvives sont ouvertes

Légende : Jacques Atlan, André Vezinhet, Pierre Arditi et Diane Losfelt inaugurent l'œnothèque de pierresvives ce lundi 26 novembre.
Crédit photo : Christine Caville


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :