Le Conseil général et Afdaim solidaires pour les handicapés

 |   |  414  mots
Le Conseil général de l'Aude, présidé par André Viola, et l'association Afdaim vont collaborer pour l'amélioration des conditions de vie des handicapés. Un premier contrat d'objectifs prévoit près de 8 M€ sur trois ans.

Le Conseil général de l'Aude et l'Afadim-Adapei 11 ont signé un premier contrat pluriannuel, pour les trois ans à venir et pour un montant total de 7 913 082 M€, destiné à mutualiser les moyens financiers, les places disponibles dans les établissements spécialisés, les prises en charges médicales pour les personnes atteintes de handicap mental.

Ce plan est considéré, dans le département audois, comme un premier pas vers un nouveau modèle de solidarités, dont la priorité était définie dans le projet Audevant porté par André Viola avant son élection à la présidence du Conseil général.

L'Afdaim est la première association à s'inscrire dans une collaboration avec l'institution départementale qui dépasse le contrôle budgétaire.

Dans l'Aude, l'Afdaim compte 450 adhérents et 1 100 personnes handicapées (enfants et adultes) dans 27 établissements spécialisés.

Son budget de fonctionnement s'élève à 42 M€ pour 750 salariés à temps complet.

« À partir de maintenant, nous définirons ensemble les objectifs pour les foyers d'accueil, les conditions d'hébergements dans les appartements protégés dans les zones jugées prioritaires, les places médicalisées », indique Jean-Paul Fréjus, président de l'Afdaim.

La signature de ce contrat démontre, selon André Viola, que « nous sommes au début de l'installation d'un schéma unique des solidarités ».

Pour le président du Conseil général de l'Aude, c'est aussi un moyen d'anticiper les orientations définies dans l'Acte III de la décentralisation, qui sera en discussion en mars au Parlement.

« Le transfert du handicap aux Conseils généraux est bien avancé, rappelle André Viola. Le projet de loi sera examiné par le Conseil d' État avant la fin de ce mois de janvier. Le contrat avec l'Afdaim préfigure les relations et le mode opératoire que le Département entretiendra demain avec les associations spécialisées dans l'Aude. »

L'Aude compte 1 200 places réservées aux handicapés dans les accueils gérés par les associations.

Retrouvez notre dossier sur les conséquences de l'Acte III de la décentralisation et la nouvelle répartition des rôles entre collectivités locales dans le prochain numéro d'Objectif, en kiosque le 29 janvier.

Julien Pascal

Légende : Une nouvelle collaboration s'ouvre pour Jean-Paul Fréjus président de l'Afdaim, André Viola président du conseil général de l'Aude, Pierre Bardies président de la maison départementale du handicap.
Crédit photo : Julien Pascal

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :