Le Grand Narbonne lance le futur pôle IN'ESS

 |   |  387  mots
Dévoilé le 3 février, le nouveau pôle sera dédié à l'économie sociale et solidaire et abritera une douzaine de structures, ainsi que la Maison de l'Emploi du Grand Narbonne. Livraison prévue pour octobre 2014.  

Le maire de Narbonne, Jacques Bascou, a donné, lundi 3 février 2014, le coup d'envoi du chantier du pôle IN'ESS, que la communauté d'agglomération du Grand Narbonne dédiera à l'économie sociale et solidaire (ESS).

Dessiné par le cabinet narbonnais 2AI, le nouveau bâtiment, situé dans les locaux de l'ancienne direction opérationnelle de France Télécom, au cœur du quartier Saint-Jean Saint-Pierre, sera livré en octobre 2014.

Le coût du chantier dépasse les 8 M€, financés par le Grand Narbonne (4,28 M€), les fonds Feder (1,7 M€), la Région (1 M€) et le Département de l'Aude (1 M€).

Le nouveau pôle, d'une superficie de 4 400 m2, accueillera une soixantaine de salariés et hébergera une douzaine de résidents, tous acteurs de l'ESS, dont une couveuse (Nucléum), un organisme de micro-crédit (ADIE), un restaurant d'insertion (La Table de Cana), une agence de mobilité (Vitéo), des coopératives d'activités et d'emplois, des centres de formation ou un centre de ressources.

En les regroupant sur un même site, Jacques Bascou entend faciliter « des stratégies de coopération et de mutualisation », permettant le développement de l'ESS sur le territoire de l'agglomération.

À terme, « IN'ESS abritera aussi la Maison de l'Emploi, révèle Jacques Bascou, ainsi que la Maison du Travail saisonnier prévue dans le cadre du PUI Narbonne-Béziers ».

Au troisième étage, une pépinière pourrait également voir le jour, destinée à des entreprises relevant de l'économie classique mais avec une ambition sociale affirmée.

La démarche du Grand Narbonne s'inscrit dans un air du temps particulièrement favorable à l'ESS.

Le Préfet de Région, Pierre de Bousquet, a rappelé qu'elle se situait « au cœur des priorités du gouvernement », une place symbolisée par la création d'un ministère spécifique, dont Benoît Hamon a la charge.

Pour sa part, la conseillère régionale Marie Meunier a indiqué que l'ESS fournissait 13 % de l'emploi en Languedoc-Roussillon. Le chantier du pôle IN'ESS prévoit d'ailleurs une clause sociale qui garantit l'embauche de jeunes Narbonnais pour la durée des travaux.

Mathieu Bouchard

Lire également :
Inauguration de Réalis, pôle régional de l'ESS, à Montpellier

Légende : Vue du futur pôle IN'ESS
Crédit photo : Grand Narbonne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :