Le Grand Narbonne veut une compétence tourisme

 |   |  246  mots
L'agglomération de Narbonne veut élargir ses missions d'ici la fin 2010. Le reversement de la taxe de séjour lui permettrait d'avoir les moyens de cette nouvelle politique.


Le Grand Narbonne lance une réflexion pour faire de la promotion touristique une compétence à part entière, en l'élargissant à une réelle compétence « tourisme ».
Elle était inscrite jusqu'ici dans le cadre de la compétence obligatoire « Développement économique », ce qui lui donnait un rayonnement limité aux offices du tourisme et à la présence sur les salons spécialisés.

« Nous avons besoin d'une vision stratégique pour changer la compétence tourisme, a expliqué Didier Codorniou, vice-président délégué au tourisme (et maire de Gruissan, dans l'Aude) lors d'une rencontre le 17 juin. Ma conviction est que cette évolution doit passer par l'intercommunalité, en maillant l'ensemble du territoire. »

Le cabinet KPMG a été missionné par le Grand Narbonne pour mener une évaluation financière et juridique de l'organisation du tourisme dans l'agglomération. Il remettra son rapport en septembre 2010.
Les élus du Grand Narbonne se prononceront sur l'élargissement éventuel des compétences de la collectivité avec la compétence tourisme en janvier 2011.
La création d'une nouvelle compétence va se traduire par de nouvelles ressources. La taxe de séjour, d'un montant de 400 000 € sur l'ensemble des communes qui la perçoivent, devrait basculer du côté de l'agglomération.
Le tourisme génère un CA de 841 M€ dans l'Aude. Un secteur auquel 22% des entreprises audoises sont liées.


Légende : Didier Codorniou, vice-président délégué au tourisme du Grand Narbonne
Crédit : Christine Caville

Anthony Rey

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :