Le Languedoc-Roussillon (relativement) épargné par la crise

 |   |  178  mots
En 2008 et 2009, les pertes d'emplois ne sont que de 2 à 3% en région.


Une étude réalisée par la division Statistiques régionales, locales et urbaines de l'Insee, publiée le 18 mai, place la région parmi les moins touchées par les destructions d'emplois consécutives aux crises économiques de 2008 et 2009.
Le Languedoc-Roussillon, avec PACA, Midi Pyrénées et l'Aquitaine, n'aurait subi que 2 à 3% de pertes d'emplois.
L'étude relève que ces régions sont celles où « la part des emplois salariés dans les services marchands est la plus élevée. »
La mesure au plan national s'élève à 3,6% en moyenne.
L'emploi dans la construction aurait néanmoins baissé de 30% en Languedoc-Roussillon. L'étude précise :
« L'augmentation du chômage a également été importante dans des départements déjà fortement touchés. C'est le cas de certains départements dans lesquels les services non marchands et l'économie présentielle sont assez développés comme le Gard, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. »
L'étude de l'Insee est consultable sur ce lien :
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1295

Anthony Rey

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :