Le Parlement de la Mer se dote d'un gouvernail

 |   |  545  mots
« La mer est notre horizon de croissance ». C'est l'un des slogans phares du Parlement de la Mer dont les contours ont été révélés le 21 mars à Montpellier, après une concertation de six mois dans toute la région.

Après une large concertation engagée depuis le mois d'octobre 2012 dans les cinq départements du Languedoc-Roussillon, la Région présentait, jeudi 21 mars, la future architecture du Parlement de la Mer, devant quelque 700 personnes rassemblées au Corum à Montpellier.

L'objectif est de rassembler tous les acteurs de la communauté maritime du Languedoc-Roussillon, jusqu'alors éparpillés sur le territoire sans projet fédérateur.

Christian Bourquin, le président de Région, à l'initiative de cette nouvelle structure, en a fait un slogan : « Ensemble, prenons en main notre Méditerranée ».

« Le monde maritime est mobilisé, une nouvelle force est née, clame le président de Région. Avec vous, les résidents de la mer, nous allons rassembler toutes les familles, créer et animer un réseau maritime régional et construire une identité maritime propre au Languedoc-Roussillon. »

Ses missions : fédérer et rassembler la communauté maritime régionale, faire émerger besoins et idées nouvelles, organiser le dialogue et coordonner les initiatives. Les contours de la nouvelle structure ont été dévoilés : tout d'abord un Forum ouvert gratuitement à tout le monde et qui constituera un réseau d'échanges.

L'Assemblée réunira 85 membres « désignés sur candidature motivée et qualifiée », soit 25 élus des collectivités (Région, Départements, intercommunalités et communes) et 60 acteurs de la mer, qui travailleront au sein de trois commissions thématiques : activité, emplois et métiers d'avenir, aménagements durables et environnement, et coopérations et vivre ensemble. Et enfin un bureau composé d'un président et de six vice-présidents.

Plusieurs personnalités nationales du monde maritime ont été associées aux travaux menés depuis l'automne, et sont venues donner leur vision du Parlement de la Mer.

« Le tonnage marchand maritime a été multiplié par 5 en cinq ans, il connaît une dynamique exponentielle, rappelle en guise de contexte Francis Vallat, président du Cluster maritime français. L'activité maritime est la 2e activité mondiale derrière l'alimentation. Avec ce Parlement de la Mer, on est en train de créer un mouvement. La mer est l'avenir de la terre... »

« La région compte 66 ports sur les 386 en France... Les défis à relever sont colossaux, déclare de son côté Serge Pallares, président de la Fédération française des ports de plaisance et président des Villes portuaires du Languedoc-Roussillon. Il faut se pencher sur la hauteur des digues, sur la problématique du dragage... Et il faut associer à ce développement le Canal du Midi pour contribuer à résoudre le manque de places dans les ports (8 000 à 10 000, NDLR). »

« Le Parlement de la Mer sera installé avant l'été », promet Christian Bourquin.

Les premières commissions de l'Assemblée viendraient alors dès septembre puis décembre. Point d'orgue des manifestations maritimes, qui viendra à point nommé dans cette nouvelle démarche : le Languedoc-Roussillon accueillera pour la première fois, en décembre 2013, les Assises de l'économie maritime et du littoral, organisées sous l'égide du Cluster maritime français et de l'Institut Français de la Mer.

Cécile Chaigneau

Légende : Christian Bourquin, le 21 mars 2013, lors du lancement du Parlement de la Mer au Corum de Montpellier.
Crédit photo : Christine Caville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :