Le Prix de la TPE élargit ses horizons

 |   |  632  mots
Le Prix de la TPE, remis le 28 novembre lors du 13e Forum de la création d'entreprise qui se tenait au Corum de Montpellier, a distingué 6 TPE issues de l'Hérault et, pour la première fois, du Gard.

Pour sa 10e édition, le Prix de la TPE a récompensé des entreprises créées sur six territoires de l'Hérault (Coeur d'Hérault, Ouest Hérault, Sète, Grand Montpellier, Lunel) et dans le Gard, nouvellement entré dans le prisme de ce concours.

130 candidats ont concouru, avant la finale organisée devant le jury réuni le 25 novembre.

Les vainqueurs du Prix de la TPE 2012 sont :

  • Dans la catégorie ÊTRE : Iamanys, dirigée par Nicolas Marlot, à Fabrègues (34) : édition de logiciels dans le domaine de l'informatique de santé.
  • Dans la catégorie FAIRE : Écogam, dirigée par Philippe Barthélémy, à Lunel-Viel (34) : développement et commercialisation de solutions alternatives écologiques.
  • Dans la catégorie PILOTER : Vaunage Passion Vélos, dirigée par Frédéric Augias, à Calvisson (30) : vente et location de vélos et d'accessoires pour vélos, développement de séjours à thèmes, de stages d'entraînement et de coaching.
  • Deux coups de cœur du jury : la Sellerie Cazals, au Caylar (30) dirigée par Virgile Cazals (sellerie sur mesure et fabrication de prothèses et orthèses pour chevaux) et S2C, à Sète (34), dirigée par Habib Ouzariah (construction et rénovation de maison, d'appartement
  • Prix de la TPE : Freekidds, dirigée par Helke Bachmann à Béziers (34) : distribution d'articles de puériculture innovants sélectionnés dans le monde entier pour le confort et la santé des bébés et le respect de l'environnement.

« Nous distribuons une douzaine de marques étrangères et nous importons du monde entier, déclare Helke Bachmann. Ces jouets sont fait par des parents pour des parents. Nous les épaulons dans un choix plus éthique, plus responsable, en formant nos revendeurs en ce sens. »

Le Prix de la TPE était remis dans le cadre du 13e Forum de la création transmission d'entreprises, organisé le 28 novembre à Montpellier.

À cette occasion, André Deljarry, président de la CCI de Montpellier, s'est exprimé sur plusieurs points pour Objectif :

  • Le Prix de la TPE : « Je félicite ceux qui ont contribué à cette démarche il y a déjà dix ans. La CCI de Montpellier s'y est associée dès le départ, car c'est une bonne dynamique que d'associer entreprises et territoires. Avec le Gard, nous accueillons progressivement tous ceux qui sont impliqués dans cette démarche. »
  • Le Forum de la création : « Avec 2 000 participants, nous enregistrons une hausse de fréquentation de 30 %. C'est une performance quand on voit les difficultés du territoire, qui a essuyé une baisse de 15 % du taux de création en un an, mais aussi une hausse de 10 % des auto-entrepreneurs, que je considère comme de futurs chefs d'entreprise. Les quelque 600 rendez-vous concrétisés prouvent la qualité de ce Forum. À l'avenir, il faudra faire évoluer la formule, par exemple avec l'instauration d'une nocturne. »
  • La polémique sur la CFE : « Nous ne pouvions pas avoir de réponse plus rapide : 10 jours pour régler la problématique. En revenant au coefficient d'origine, après le dernier vote du conseil communautaire, Montpellier sera une des collectivités les moins impactées par les effets pervers de cet impôt. Nous avons été écoutés. »
  • L'optimisation de l'action des divers acteurs économiques : « C'est une démarche que j'ai initiée dès ma prise de fonction, il y a un an, en rencontrant le Conseil général et les présidents des neuf Communautés de communes. La conférence du Forum de la création sur les « 5 atouts » l'a montré : il faut une plate-forme d'action qui rassemble l'ensemble des collectivités et des dispositifs qu'elles développent pour avoir plus d'efficacité. Le centre d'appel régional, lancé récemment par la Région avec la CCI, est un autre point de convergence à valoriser. »

Anthony Rey

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :