Le négociant Bonfils, cible des activistes viticoles

 |   |  100  mots
Dans la nuit de mercredi à jeudi, des commandos du Crav (comité régional d'action viticole) s'en sont pris à ce grand propriétaire viticole en Languedoc-Roussillon.

Une reprise de la violence qui intervient à l'approche de la manifestation du 25 novembre à Montpellier pour « défendre la viticulture » à l'initiative du Syndicat des Vignerons du Midi (6 000 adhérents). Ont été touchés l'entreprise de négoce Maurel Vedeau et le site de la société Bessière, tous deux propriétés des Bonfils. Ce groupe familial, qui cultive plus d'un millier d'hectares de vigne, emploie 85 personnes et affiche un CA de 27 millions d'euros. Son P-DG, Laurent Bonfils, s'étonne de telles attaques, puisqu'il assure travailler « exclusivement » avec des viticulteurs locaux et racheter leurs vins 20 à 30 % plus cher que ses concurrents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :