Les archives du Gard inaugurées après cinq ans de chantier

 |   |  293  mots
Les archives départementales du Gard ont été officiellement inaugurées le 22 avril. C'est un chantier de longue haleine qui s'achève après le 1er coup de pioche donné en 2008. Coût de l'opération : 32 M€.  

Le chantier des nouvelles archives départementales du Gard restera dans les annales par la longueur qu'il mit à sortir de terre. Démarré en 2008, le chantier aurait du être livré à la fin du premier semestre 2010... Las, il a fallu attendre la fin de l'année 2013.

La raison ? De nombreuses entreprises se sont montrées défaillantes dans la réalisation de leur part de travaux, dont le montant s'élève à 25 M€ (financement du Conseil général du Gard : 18 M€ ; État : 4 M€ ; Région : 3 M€).


« Le Conseil général a conçu un lieu de mémoire vivante dans un espace formaté aux nouvelles techniques, vante le président du Conseil général, Damien Alary (PS). Loin d'être de vieux papiers réservés aux érudits, les archives sont avant tout le reflet de l'activité humaine. Elles retracent des pans de la vie politique, économique, sociale, religieuse et culturelle. »

D'une superficie de 9 307 m², les archives départementales sont situées dans le sud de la Ville, entre les sorties d'autoroute Est et Centre. Elles offrent une capacité d'accueil de 40 km de documents.

En marge de cette inauguration, Christian Bourquin, président du Conseil régional, a demandé à Damien Alary de mener la tête de liste départementale de gauche aux élections régionales en 2015.


« Il a toutes les qualités. Je suis convaincu qu'il sera à mes côtés pour le Gard», précise Christian Bourquin, qui avait battu Damien Alary, lors de l'élection interne au Conseil régional qui avait suivi le décès de Georges Frêche en 2010. Damien Alary réserve pour l'heure sa réponse.

Thomas Tedesco

Légende : Damien Alary, Christian Bourquin, et les élus présents à l'inauguration
Crédit photo : CG30

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :