Les commissaires aux comptes ont 40 ans

 |   |  256  mots
La Compagnie régionale fêtera cet anniversaire lors de son assemblée générale en Avignon (Vaucluse) vendredi prochain (29 octobre 2010). Le tout, dans un climat tendu.


Il y a 40 ans que la profession des commissaires aux comptes a trouvé son organisation actuelle, passant d'une direction nationale à une forme de régionalisation, avec un rattachement aux cours d'appels.
Forte de 315 membres, la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) dépend de la Cour d'appel de Nîmes, et couvre à ce titre quatre départements (Gard, Lozère, Ardèche, Vaucluse).
La fonction de commissaire aux comptes date, quant à elle, de plus de 140 ans.

« Par définition, cette fonction est longtemps restée axée sur les comptes, observe Robert Fabrega, président de la CRCC. Désormais, on nous demande aussi d'entériner des business plans, de valider des données environnementales, etc. Le volume de travail s'est élargi. »

La CRCC tiendra son assemblée générale en présence du président national, le Montpelliérain Claude Cazes.
Elle se réunit dans un contexte tendu où, d'ici dix ans, les besoins sont estimés à 6 000 nouveaux auditeurs légaux, alors que seulement 400 commissaires aux comptes prêtent serment chaque année.

« C'est pourquoi nous voulons intégrer dans notre cursus des gens venus d'horizons divers, tels que des ingénieurs financiers ou des diplômés de filières scientifiques, poursuit Robert Fabrega. En fonction de leur niveau d'étude, nous pourrons les amener jusqu'au certificat sans passer par la voie de l'expertise comptable, qui était prioritaire jusqu'alors. »


Anthony Rey


Légende : Robert Fabrega, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC)
Crédit photo : CRCC

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :