Les nouvelles ambitions mondiales de Logitrade

 |   |  330  mots
Forte du nouvel actionnariat annoncé le 19 février, voyant l'arrivée de 5 investisseurs, Logitrade accélère son déploiement international. La société vise les 200 M€ d'ici 5 ans.

Après le retrait d'Activa Capital, son actionnaire majoritaire depuis 2006, Logitrade a annoncé, le 19 février, l'arrivée dans son actionnariat de cinq investisseurs régionaux.

Cette prise de participation majoritaire (85 %) au capital de Logitrade est signée par la société régionale de capital-risque Soridec, associée à Multicroissance (fonds basé à Toulouse - 31), Sopromec (basé à Paris), Sofipaca (filiale des Caisses Régionales de Crédit Agricole PACA, à Marseille - 13) et Sofilaro (société régionale de capital investissement du groupe Crédit Agricole pour le Languedoc-Roussillon, à Lattes - 34).

Les 15 % restants sont aux mains de l'équipe dirigeante en place, composée de la présidente Agnès Godineau et de quatre managers.

Créée en 1994 et aujourd'hui implantée à Montpellier, Logitrade cible les sociétés souhaitant déléguer la gestion de leurs achats et approvisionnements de classe C et, depuis 1996, l'achat de pièces de production A et B.

« Le montage juridique, de par la nature de nos nouveaux partenaires, prouve que nous restons profondément régionaux, explique Agnès Godineau. Cela correspond à notre présence sur le terrain. Nous fonctionnons avec 13 agences, dont une à Paris, mais les plus importantes sont à Montpellier, Toulouse et Marseille. »

Logitrade annonce, par ailleurs, une accentuation de son développement à l'international, où elle réalise déjà 15 % de son activité, principalement en Pologne, Italie et Espagne.

« Nous sommes en train d'ouvrir une filiale en à Shanghai, détaille Agnès Godineau. La prochaine étape est prévue en Inde. L'objectif de ce développement à l'international est de passer à 25 ou 30 % de notre activité (138 M€ de chiffres d'affaires au total en 2012 - NDLR). »

Logitrade (140 salariés) prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 200 M€ d'ici quatre ou cinq ans, avec l'embauche d'une cinquantaine de salariés si ce plan de marche est suivi.

Anthony Rey

Lire également :
Sofilaro double son capital et investit dans Logitrade

Légende : Analyse de plans techniques pour sourcing des pièces et validation client.
Crédit photo : Logitrade

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :