Logement : les Français veulent du neuf !

 |   |  648  mots
La place de marché 2.0 que constitue la plate-forme Immobilier Stock Exchange, créée par Emmanuel Clausel à Montpellier, révèle les résultats d'un sondage national IFOP : un plébiscite des Français pour le logement neuf.  

Un an après la création de sa plate-forme, destinée à mettre en relation promoteurs immobiliers et prescripteurs (agences immobilières, conseillers en gestion du patrimoine, réseaux bancaires), Immobilier Stock Exchange (ISE) révèle les résultats d'un sondage réalisé par IFOP début septembre*. Et crée la surprise.

Premier constat de l'enquête : 88 % se disent satisfaits de leur logement actuel. Pourtant, s'ils en avaient la possibilité, notamment financière, 39 % changeraient en priorité de logement.

« Pour 57 %, le logement idéal est un logement neuf », annonce Emmanuel Clausel, fondateur montpelliérain de ISE.

Dans un contexte économique morose pour la promotion immobilière, ces chiffres pourraient ramener le sourire aux professionnels du secteur. Car fin août, la Fédération des promoteurs immobiliers annonçait une légère hausse des ventes nettes au 1er semestre 2013 par rapport à la même période 2012 (+ 4,1 %), mais une poursuite de la chute des mises en ventes (- 22,4 %).

Les raisons de cette préférence pour le neuf, selon ISE : les performances énergétiques pour 67 % des sondés. L'envie de confort et le matraquage médiatique sur les économies d'énergie sont passés par là.

Deuxième atout du neuf : le côté pratique en terme d'entretien (40 %). Pourtant, 71 % estiment qu'à surface égale et dans un même quartier, le prix d'un bien immobilier neuf plus élevé que l'ancien.

« Le sondage est venu confirmer une observation faite de longue date : les agents immobiliers sont quasi absents du marché », note par ailleurs Emmanuel Clausel.

Et c'est là que se crée la surprise : « Les Français font confiance à l'agent immobilier autant pour leur vendre du neuf (59 %) que de l'ancien (57 %). Ils en attendent en priorité une connaissance de la législation (66 %), une expertise technique (63 %), des conseils sur le financement (40 %) et en matière fiscale (39 %) ».

Toutefois, 66 % des Français ne sont pas prêts à acheter un bien immobilier neuf sur plan (aussi appelé Vefa, contrat de Vente en l'état futur d'achèvement). La majorité (73 %) ont peur de ne pas être livrés du fait de la faillite du promoteur et d'une arnaque, confirmant là le déficit d'image que traîne encore la profession suite à quelques affaires largement médiatisées.

Par ailleurs, 57 % craignent de ne pas disposer du logement dans les délais annoncés. « Cette crainte là devrait être réglée car maintenant, les promoteurs ont obligation d'intégrer les prévisions de journées d'intempérie dans les contrats », souligne Emmanuel Clausel.

Qu'est-ce qui pourrait alors ramener la confiance chez les acquéreurs ? La garantie décennale est qualifiée d'indispensable pour 86 % des sondés, la mise à disposition de documents garantissant la solidité du promoteur pour 76%, la visite d'un logement témoin pour 61 %.

À la lecture de l'enquête, Emmanuel Clausel conclut : « Les Français plébiscitent le logement neuf, signe d'une vraie démarche écolo-sociétale. Mais les agents immobiliers sont largement absents de ce marché. Les acheteurs attendent d'eux des compétences dans les domaines du financement, de la fiscalité. Raison pour laquelle nous avons mis en place un programme de web-conférences bimensuelles sur les thématiques du logement, du juridique et fiscal, du financement et du marketing. Nous proposons également aux agents immobiliers et aux promoteurs des formations via le web, web-vidéo et web-conférences... Il y a une vraie demande. »

À ce jour, la plate-forme ISE référence une cinquantaine de programmes émanant de quatre promoteurs immobiliers : Urbat, FDI Groupe, Vestia Promotion et AGIR. « Notre objectif est d'atteindre 750 programmes référencés au 31 décembre 2014, représentant 15 % des programmes immobiliers en cours de réalisation à cette date sur l'ensemble du territoire », annonce Emmanuel Clausel.

Cécile Chaigneau

* Auprès d'un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, suivant la méthode des quotas.

Lire également
Urbat lance Immobilier Stock Exchange

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :