MHR : une nouvelle donne après la défaite

 |   |  282  mots
Après la glorieuse défaite samedi au Stade de France (15-10 face au Stade Toulousain), rien ne sera plus comme avant au MHR. En coulisses, c'est la nouvelle donne dirigeante qui se prépare depuis l'entrée au capital de Mohed Altrad.

La saison 2011-2012 promet d'être explosive au MHR qui évoluera désormais avec sa nouvelle étiquette de vice-champion de France du Top 14.

Pour faire face au double défi du championnat et de la H Cup (Coupe d'Europe), Montpellier se renforce : la signature de sept nouveaux joueurs est déjà acquise dont celle de Thibaut Privat ( 2e ligne de Clermont-Ferrand) et de Rémi Martin (3e ligne de Bayonne).

Pendant de longues semaines lors du Mondial (9 septembre-23 octobre 2011 en Nouvelle Zélande), le club sera privé de ses éléments déterminants retenus dans les différentes sélections nationales : Trinh-Duc, Ouedraogo, Bustos-Moyano, Gorgodze, etc.

Le budget prévisionnel pourrait passer de 15 M€ cette saison 2010-2011 à 17 M€ en juillet 2011.

En attendant, un profond « toilettage » de l'équipe dirigeante doit avoir lieu avant la fin du mois, sans doute lors de l'assemblée générale du 22 juin prochain.

La dernière réunion avait entériné l'augmentation du capital social porté à 3,574 M€ avec l'entrée comme actionnaire majoritaire de Mohed Altrad (2,4 M€) sur ses deniers personnels avec la promesse d'injecter 3,6 M€ sur les deux prochaines saisons.

Lors de cette même réunion, la SAOS (Société anonyme à objet sportif) a été transformée en SASP (Société anonyme Sportive Professionnelle).

La nouvelle logique voudrait que Mohed Altrad s'installe dans le fauteuil de président du directoire à la place de Jean Pierre Massines. Il restera encore à l'actionnaire majoritaire à trouver, ou non, un accord avec Olivier Nicollin actuel président du conseil de surveillance et actionnaire du club depuis l'été dernier.

Christian Goutorbe

Légende : Le capitaine Fulgence Ouedraogo et Fabien Galthié lors de la demi-finale à Marseille
Crédit photo : Nelson Charles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :