Martin Hirsch salue l'expérimentation du RSA à Montpellier

 |   |  193  mots
Alors que le premier versement du nouveau revenu de solidarité active (RSA) s'effectue aujourd'hui au plan national, le haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté Martin Hirsch est venu le 29 juin à Montpellier saluer l'expérimentation locale du dispositif au cours des derniers mois.

La RSA soutient l'exercice d'une activité professionnelle ou le retour à l'emploi pour les 23 000 bénéficiaires du RMI, de l'API, de la prime forfaitaire de l'intéressement à la reprise d'activité, sans besoin de se faire identifier auprès des Caisses d'allocations familiales (CAF), chargées de payer cette nouvelle prestation. Il y a en outre 30 000 bénéficiaires estimés du RSA qui ne sont pas connus, soit au total 53 000 personnes pour la seule CAF de Montpellier. « J'exprime ma reconnaissance aux personnels de la CAF qui se sont fortement impliqués et qui ont contribué à faire de Montpellier un laboratoire du RSA, souligne Martin Hirsch. Malgré la crise, la manière dont nous traitons les dossiers des demandeurs a progressé. Dans les zones où on expérimente le RSA, même si le chômage augmente encore, il le fait moins vite. Avec 400 000 inscrits en un mois, j'observe une montée en charge plus rapide que pour d'autres dispositifs. » D'un coût estimé de 1,5 Md €, le RSA est financé pour l'essentiel par des prélèvements sur les revenus du capital.

Photo: Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :