Montpellier Hérault : dix jours pour refuser le huis clos.

 |   |  173  mots
Les trop remuants supporters du MHSC commencent à créer des difficultés au club de foot montpelliérain qui pourrait se voir sanctionné financièrement.

Le Montpellier-Hérault a encore dix jours pour décider de faire appel de la décision de la commission de discipline de la LFP (Ligue de football professionnel). Le club des Nicollin a été sanctionné pour les projections de fumigènes et autres feux de bengale constatées le 29 août dans le stade de Nice. Ces incidents ont entraîné la révocation du match de suspension avec sursis, décision prise suite à l'envahissement et aux agissements des supporters lors de la rencontre du 29 mai dernier contre Strasbourg. « Jeudi dernier, nous avons écopé de la sanction la plus légère. Elle n'est pas assortie d'une amende », constate Me Pierre-Marie Grappin, l'avocat du club. Mais le match à huis clos constitue en lui-même une importante sanction financière puisque la recette de la rencontre à domicile que nous avons estimée à 400 000 €, sans doute le match Montpellier-Lille, est perdue. À Nice, l'un des supporters de Montpellier avait été sévèrement condamné à deux mois de prison ferme et cinq années d'interdiction de stade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :