PMCA choisit Orange pour lancer sa Smart City

 |   |  445  mots
Perpignan Méditerranée Communauté d'agglomération vient d'attribuer le marché de sa plateforme Smart City à Orange. De nombreux services seront disponibles en temps réel en se connectant avec un smartphone ou un ordinateur dès la fin 2014.  

Perpignan Méditerranée Communauté d'Agglomération et Orange ont présenté les grandes lignes de la future plateforme Smart City, jeudi 13 mars.

Orange, qui vient de remporter l'appel d'offres lancé par l'Agglomération, va travailler sur cette application hors-norme, qui dès fin 2014, permettra à l'utilisateur, depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur, d'obtenir des informations en temps réel.

Cette application regroupera des informations sur des champs aussi variés que l'heure de passage du prochain bus, le meilleur mode de transport à un instant "T", les places de parking disponibles, mais aussi les horaires d'accueil des services municipaux, les itinéraires touristiques dans la ville, voir la consommation de son compteur d'eau. Les commerçants pourront également se recenser et participer aux "bons plans", et l'application donnera la possibilité de payer avec son smartphone (technologie NFC).

« Chaque association, chaque commerce, chaque partenaire va avoir sa part de responsabilité, explique le président de PMCA, Jean-Paul Alduy. La force de ce projet sera sa capacité à mobiliser toutes les intelligences. »

Les utilisateurs pourront également personnaliser l'application en ciblant les thèmes qui les intéressent.


« La solution proposée par Orange est évolutive et permettra de connecter de nouveaux services au fil du temps », indique Marc Le Pennec, directeur Marché Entreprises pour Orange Sud. Le projet de Perpignan Méditerranée est le projet le plus ambitieux et le plus abouti sur la Smart city en France aujourd'hui. »

Pour Jean-Paul Alduy, cette plateforme résulte « d'un choix politique de service public. C'est un dispositif de démocratisation, de transparence et de contrôle de l'information ».

« Le commerce du centre-ville souffre de la crise, explique le président de la CCI des Pyrénées-Orientales, Jean-Pierre Navarro. Nous attendions cela avec impatience, nous allons nous appuyer sur ce service. »

Smart City coûtera 387 000 € à la Communauté d'agglomération pour la mise en place de la plateforme, et 233 000 € par an pendant quatre ans pour sa maintenance et son développement.

Pour Orange, qui n'a pas livré le coût du développement du produit, « c'est une offre avant-gardiste, qui nous resservira ailleurs », explique Pierre Clément.

L'Université de Perpignan Via Domitia sera également associée à ce dispositif, qui sera disponible en français, anglais et catalan.

Orange travaille aussi au déploiement de la fibre optique pour les entreprises, sur la zone d'activité Tecnosud notamment, et chez les particuliers perpignanais, avec 18 000 logements d'ores et déjà équipés. Objectif : couvrir l'ensemble de la commune dans cinq ans.

Fanny Linares

Légende : Le directeur Marché Entreprises d'Orange Sud Marc Le Pennec, le président de PMCA Jean-Paul Alduy et le président d'Orange Sud Pierre Clément.
Crédit : Orange

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :