Partie remise pour le port sec de Béziers

 |   |  280  mots
Après Toulouse et Perpignan, le port de Barcelone, via sa filiale Cilsa, comptait implanter une base logistique de 1500 000 m2 sur la ZAC La Méridienne à Béziers.

Après Toulouse et Perpignan, le port de Barcelone, via sa filiale Cilsa, comptait implanter une base logistique de 1500 000 m2 sur la ZAC La Méridienne à Béziers.
Lors d'une rencontre entre Raymond Couderc, sénateur-maire de Béziers et Santiago Bassols, directeur général de Cilsa (société gestionnaire de la zone d'activité du port de Barcelone), ce dernier a fait part de la décision du Groupe de surseoir à son implantation à Béziers. Le projet a cependant toujours les faveurs de l'investisseur: « Nous restons convaincus que ce projet de plate-forme logistique sera, dans le futur, un des éléments clefs du développement économique de votre région, de part sa situation de carrefour des échanges commerciaux...Cela nous fut d'ailleurs confirmé par l'ensemble des études menées par notre cabinet ALG », explique Santiago Bassols. Mais la crise économique est passée par là. Le trafic maritime du port de Barcelone a chuté de 25 % et contraint la direction à se consacrer exclusivement aux équipements portuaires. De plus, la cession des activités logistiques de Cilsa (hors port de Barcelone) à la société Abertis a entraîné une réorganisation structurelle dont la priorité  est la consolidation des acquis. Santiago Bassols est convaincu de la faisabilité et viabilité d'une base logistique sur la Méridienne, et à ce titre, il a remis au sénateur maire de Béziers trois études portant sur la faisabilité technique, le développement économique et la rentabilité financière. Le dg de Cilsa a confirmé qu'il mettrait la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée en contact avec les acteurs et opérateurs de la logistique espagnole intéressés par ce projet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :