Perpignan Méditerranée championne d'Europe en EnR

 |   |  470  mots
Perpignan Méditerranée a remporté, le 24 septembre en Allemagne, le prix de la RES Champions League, un concours européen mettant en compétition 10 000 collectivités pour leur production en énergie verte.  

Les deux vice-présidents de Perpignan Méditerranée en charge des énergies renouvelables et du développement durable, Dominique Schemla et Gilles Foxonet, ont reçu le titre de « champion d'Europe 2013 » de la RES Champions League, la league EnR européenne, le 24 septembre à Kassel, en Allemagne.

Perpignan Méditerranée a été primée pour sa politique de développement des énergies renouvelables dans la catégorie des agglomérations de plus de 100 000 habitants, aux côtés de deux autres collectivités, la ville de Bergame en Italie et la région de Trier en Allemagne.

Toutes catégories confondues, 10 000 collectivités appartenant à douze pays différents concourraient à ce prix.

« Ce n'est pas une médaille en chocolat ! Et derrière ce « cocorico », il y a une politique menée depuis déjà dix ans, qui à l'époque paraissait surréaliste et qui est aujourd'hui, je le dis, un modèle pour la France », se réjouit le président de Perpignan Méditerranée, Jean-Paul Alduy, lors d'une conférence de presse, vendredi 27 septembre à Perpignan.

« L'un des intérêts de ce prix, c'est de nous rendre plus visibles, a expliqué le président de l'agence de développement économique, Romain Grau. Cela va favoriser le développement exogène de notre territoire. Nous allons aussi gagner en image, l'image d'une Agglomération qui conçoit son développement sur le modèle de l'économie verte ».

L'Agglomération perpignanaise gère actuellement une capacité de production électrique de 232 Gwh par an, soit 42 % de son objectif, qui consiste en la couverture de tous les besoins du territoire en 2015.

Hormis les sites déjà en production, souvent issus du privé, comme la centrale photovoltaïque de Torreilles et les toitures solaires de Saint-Charles, Perpignan Méditerranée porte notamment son projet d'« écoparc catalan », pôle de production en énergies renouvelables, qui représente un investissement total de 200 M€.

Son élément phare, un champ de 35 éoliennes, devrait voir le jour début 2014, et représentera l'un des plus importants parcs éoliens de France avec une puissance installée de 96 MW.

Cet « écoparc catalan » sera aussi composé d'une centrale photovoltaïque au sol, au Col de la Dona, et d'un réseau de chaleur en provenance de l'incinérateur de Calce, qui alimentera des serres agricoles.

Ce projet, qui devrait se réaliser avec d'autres collectivités et de nombreux partenaires, « devrait créer 150 à 200 emplois », souligne Gilles Foxonet.

Perpignan Méditerranée avait déjà été désignée championne de France 2010 et 2011 de la Ligue EnR.

Fanny Linares

Lire également :
Perpignan Méditerranée, n°1 de l'énergie solaire

Légende : Les toitures solaires de la plateforme logistique Saint-Charles, à Perpignan, représentent une production de près de 10 Gwh/an et 54 M€ investis.
Crédit photo : Akuo Energy

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :