Premier congrès international des biopesticides à Perpignan

 |   |  320  mots
Du 19 au 21 septembre, Perpignan accueillait le 1er salon du genre, qui a rassemblé 260 professionnels. Une opportunité de marché pour des entrepreneurs régionaux, tels qu'Annabel Simon-Levert (Akinao), Talent au Féminin 2012.

Pendant trois jours, du 19 au 21 septembre, le Groupe Francophone d'Étude des Pesticides Organiques d'Origine Naturelle, l'International Biocontrol Manufacturers Association, le pôle de compétitivité Qualiméditerranée et l'Université de Perpignan ont organisé le Natural Product and Biocontrol 2012.

Ce tout premier congrès, qui se tenait au Palais des Congrès de Perpignan, a réuni 260 participants originaires de 14 pays et a traité de toutes les techniques de protection des cultures utilisables en agriculture biologique.

Il a rassemblé les acteurs de la filière, chercheurs, industriels, techniciens agricoles, et devait notamment permettre de concrétiser des contrats.

La jeune entreprise perpignanaise Akinao, partenaire du congrès, espère ainsi voir déboucher des affaires.

« Malgré le fait que nous nous déplaçons sur de nombreux salons, j'ai pris ici beaucoup de nouveaux contacts. J'ai fait des rendez-vous d'affaires qui vont aboutir, très concrètement, sur de nouveaux clients, et sur des projets de collaboration avec des partenaires industriels et académiques », explique Annabel Simon-Levert, présidente d'Akinao.

En organisant ce tout premier congrès, les acteurs locaux de la filière positionnent Perpignan en ville actrice dans le secteur des biopesticides organiques.

L'Université de Perpignan Via Domitia héberge déjà le siège du Groupe Francophone d'Étude des Pesticides Organiques d'Origine Naturelle, depuis 2008, ainsi qu'Akinao, qui fut la tout première start-up créée au sein de l'UPVD il y a deux ans.

L'entreprise compte aujourd'hui six collaborateurs, un chiffre d'affaires de 200 000 € et envisage de déménager sur la nouvelle zone d'activité de Perpignan Tecnosud 2.

Annabel Simon-Levert a été récompensée par le prix Talents au Féminin 2012 d'Objectif Languedoc-Roussillon, catégorie Espoir.

Fanny Linares

Lire également :
La création d'Akinao
Les Talents au Féminin 2012

Légende : Vanessa Andreu, ingénieur, et Annabel Simon-Levert, présidente de la start-up Akinao, au congrès Natural Product and Biocontrol 2012.
Crédit photo: Fanny Linares

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :