Richard Ducros en dépôt de bilan

 |   |  323  mots
Rachetée par Fayat, la société alésienne accuserait un déficit de 12 M€. État, élus et syndicats dénoncent le manque de prévoyance du repreneur. Plus de 200 emplois sont menacés.

Le conseil d'administration des Établissements Richard Ducros  a voté, mercredi 12 janvier 2011, la mise en cessation de paiement de la société.

« Nous avons relevé, après un audit comptable réalisé sur la période du 1er janvier au 30 novembre 2010, une prise de commande quasi nulle au second semestre 2010 sur le marché des ouvrages d'art, une forte baisse de l'activité tôlerie fine, et un découvert en trésorerie très dégradé, affirme le P-dg de Richard Ducros, Bernard Castéran. Le chiffre d'affaires 2010 s'élève à 30 M€ contre 50 M€ les années précédentes. »

Fayat, premier groupe familial industriel français, avait acquis l'intégralité des actions de Richard Ducros le 24 novembre 2010.

L'annonce du dépôt de bilan, officielle depuis vendredi 14 janvier 2011, provoque la colère des élus d'Alès, où Richard Ducros est implantée depuis 142 ans.

Max Roustan, député-maire d'Alès, a quitté en pleine séance une table ronde organisée en sous-préfecture le 13 janvier 2011 dans un climat très tendu.

Les syndicats, dont la CGT qui suit le dossier au plan national, déplorent ne pas avoir été informés des résultats de cet audit et dénoncent, de façon globale, une décision purement financière du groupe Fayat.

Le tribunal de commerce de Paris (ville où Richard Ducros a installé son siège social) devrait nommer un administrateur sous deux ou trois semaines.

Un plan de continuation sera alors présenté, dans l'hypothèse où un nouveau repreneur se déclarerait.

Cette procédure ne permet pas de chiffrer l'ampleur du plan social. De source syndicale, on indique qu'il pourrait toucher 200 des 300 salariés de Richard Ducros.

Anthony Rey


Légende: Le groupe Fayat, géant de la construction métallique, n'aura pas
élevé Richard Ducros à son niveau.
Crédit photo: groupe Fayat


À lire aussi :
- Fayat acquiert Richard Ducros
- L'analyste de la CGT d'Alès

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :