Senasud : un levier pour le territoire audois

 |   |  425  mots
Nouvellement installée dans ses locaux, la société d'économie mixte Senasud de Narbonne devient une entreprise locale autonome libre d'agir pour son propre compte.

Vingt-cinq ans après sa création, la société d'économie mixte Senasud vient d'amorcer un virage avec un objectif clairement affiché : devenir le bras armé du développement économique pour le Grand Narbonne, et repousser le plus loin possible les limites géographiques de ses compétences.

« Jusqu'à maintenant Senasud s'était contentée de créer des zones d'activités traditionnelles. A présent, nous voulons que cette entreprise publique s'implique dans des stratégies de développement à forte valeur ajoutée en facilitant la venue de sociétés exogènes et innovantes » explique Tristan Lamy, président de Senasud.

Dans les nouveaux locaux de Senasud, au deuxième étage du 29 rue Jean-Jaures à Narbonne après avoir été longtemps hébergé dans l'immeuble de la communauté d'agglomération, Tristan Lamy, président-directeur général, explique que Senasud peut rivaliser avec les sociétés d'économie mixte voisines que sont Sebli à Béziers et la Safu à Perpignan. L'élargissement du Grand Narbonne est responsable de cette ambition longtemps confinée sur les zones d'activités de la Coupe dans la sous-préfecture audoise et de Montredon.

Ses champs de missions élargis (développement économique durable ; aménagement du territoire tels que parcs d'activités innovantes, quartiers d'habitat, zones commerciales et touristiques ; réalisation et gestion d'équipements publics ; rénovation urbaine et requalification de centre ville), Senasud veut en profiter pour renforcer ses capitaux propres (240 000 € dont 64% détenus par le Grand Narbonne et la ville de Narbonne sur 12 actionnaires).

« Nous voulons diversifier les débouchés, précise Tristan Lamy. Un premier objectif sera concrétisé en 2012 par la création d'un campus d'entreprises, Parc Méditerranéen de l'Innovation de 9 hectares et pour 3,8 M€ de budget prévisionnel, où les start-up se sentiront à leur aise pour croitre et se développer », dit Tristan Lamy.

En 2013, Senasud sera impliquée dans l'opération Saint-Germain, à Narbonne, qui consiste en un programme immobilier à vocation mixte (habitat social et bureaux). Cette entreprise publique participera à partir de 2012 au lancement d'un programme de rénovation dans le centre ancien de Narbonne. Six immeubles seront rénovés en vente investisseurs pour un budget prévisionnel de 5,9 M€.

Courant 2012 toujours, d'ici le 30 juin, Senasud projette de fusionner avec Sepomed, société d'économie mixte de Port-la-Nouvelle afin de créer un axe en direction du littoral méditerranéen, et dégager des économies d'échelle.

Julien Pascal

Légende photo : L'inauguration des nouveaux locaux de Senasud en début de semaine dernière.
Photo : Grand Narbonne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :