Un pack de nouveaux partenaires pour le MHR

 |   |  316  mots
Trois groupes industriels sont en discussions, plus ou moins avancées, pour apporter de nouveaux moyens financiers au club de rugby de Montpellier. Avec pour objectif un budget de 17 M€ en 2012.

La première piste explorée par le Montpellier Hérault Rugby (MHR)  concerne 1worldcom.net , un groupe de téléphonie sud-africain désireux de s'implanter sur le marché français.

Un accord de sponsoring maillot a été trouvé, pour un montant de 500 000 € d'ici la fin de la saison en cours, et de 800 000 € pour la saison 2011-2012.

Deux autres partenaires ont été approchés par le MHR, même si les contacts sont moins avancés.

D'une part, un groupe financier russe, Sistema, pourrait conclure un partenariat avec le club, valorisé à hauteur de 1 à 3 M€.

« Le vice-président de la Fédération russe de rugby est très actif au sein de cette société d'investissement, précise Ludovic Mazeau, porte-parole du MHR. Or, la fédération est très demandeuse de tout développement en direction de l'Europe. Du coup, nous espérons signer cet accord d'ici la fin janvier 2011. »

D'autre part, des négociations sont en cours avec le groupe français Altrad, n°1 européen de l'échafaudage, basé à Florensac (Hérault).

La société demande un audit avant de s'engager, mais dans le même temps, le MHR attend une proposition financière ferme avant d'autoriser un tel audit.

Le club ambitionne, à travers ces démarches, de porter son budget de 15,5 M€ à 17 M€ sur les trois prochaines années.

Le budget du MHR est alimenté par les fonds apportés par ses partenaires privés et par les collectivités, la billetterie, le merchandising, et les droits télé négociés par la Ligue nationale de rugby pour le Top 14. 380 entreprises sont partenaires.

Le club attire 11 500 spectateurs par match (moyenne basée sur le début de saison 2009/2010) et compte près de 8 000 abonnés.

Anthony Rey


Légende : Le MHR compte 380 entreprises partenaires du club. Ici, un déjeuner d'avant-match dans les loges.
Crédit photo : Édouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :