Une troisième liste à Nîmes

 |   |  214  mots
Après la venue de Jean-Louis Bouscaren (CGPME) aux côtés d'Henry Douais face au ticket du Medef, Giraudier-Volpilière, c'est Élise Dare qui s'invite dans la campagne.


L'opposition se densifie face à Éric Giraudier, le candidat du Medef à la présidence de la CCI de Nîmes et dauphin déclaré de Denis Volpilière, l'actuel président.
Face à la liste d'ouverture que Éric Giraudier, le président régional de la CGPME Jean-Louis Bouscaren est venu renforcer l'équipe concurrente d'Henry Douais.
Dans un climat de plus en plus tendu, Henry Douais (CGPME) dénonce des pressions envers ceux qui voudrait le rejoindre, à l'instar de Jean-Louis Bouscaren.

« Le seul reproche que l'on me fait est d'être un élu politique. Or, la chambre consulaire a besoin, avant tout, d'expérience », poursuit Henry Douais, adjoint au maire de Nîmes, par ailleurs actuel vice-président de la CCI de Nîmes.

Le message d'Henry Douais n'a pas de quoi émouvoir Élise Dare qui a décidé de jouer la trouble-fête, au nom de l'ADAC 30, une fédération qui revendique environ 2 000 adhérents dans le commerce et l'artisanat.

« Nous ne sommes pas suffisamment écoutés et représentés », déplore cette chef d'entreprise, élue au Tribunal de commerce et présidente de l'association Nemolac, le projet d'urbanisation sur le site de l'aérodrome de Courbessac.

Élise Dare a donc décidé de déposer une troisième liste.

Bertrand Tardiveau


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :