ÉLECTIONS CCI : qui sera le président régional ?

 |   |  523  mots
Alors que les élections des CCI sont quasi terminées, les regards se portent vers la présidence de la CCI régionale, renforcée par la réforme. La date est fixée au 17 janvier et promet bien des tractations.

Après la bataille de la présidence des CCI, celle de la future CCI régionale a déjà commencé. L'élection du président est fixée au mardi 17 janvier 2011 à 15h.


La séance de l'assemblée constitutive sera ouverte par le préfet de région, Claude Baland.

C'est lors de cette ouverture de séance que la CRCI deviendra officiellement la CCIR  suite à la réforme des CCI votée par le Parlement le 23 juillet 2010 dans le cadre de Révision générale des politiques publiques (RGPP).

L'assemblée constitutive, au cours de laquelle seront élus le président, le trésorier, le secrétaire mais aussi les vice-présidents, sera présidée par le doyen d'âge, Michel Fromont (ancien président de la chambre régionale), secondé par les deux plus jeunes membres.

La CCIR compte 53 membres, dont 22 dans le collège des Services, 17 dans le collège Commerce et 14 dans le collège Industrie.

Chaque CCI territoriale est représentée au sein de la CCIR par un nombre de membres défini :

tablocci

Le scrutin à bulletin secret s'effectuera en trois tours maximum sur la même journée.

Si, au premier tour, aucun des candidats ne remporte la majorité absolue, soit 27 voix, un deuxième tour est organisé après une suspension de séance d'une demi-heure, durant laquelle les candidats peuvent décider de se retirer et d'autres de se présenter. Toutes les surprises sont donc possibles...

Si lors de ce deuxième tour, la majorité absolue n'est toujours pas atteinte, un troisième tour est établi avec, cette fois-ci, une majorité relative.

Ainsi, c'est le candidat qui obtiendra le plus de voix qui sera élu.

Chaque président des CCI territoriales aura une fonction de vice-président de la CCIR avec, parmi eux, un premier vice-président.

En cas de victoire d'un candidat déjà élu à la présidence d'une CCI, celui-ci devra quitter ses fonctions, le cumul des mandats n'étant pas autorisé.

Pour l'heure, un seul candidat s'est déclaré : Bernard Fourcade, dont la liste Medef « Union économique » s'est imposée face à celle menée par Bruno Delmas (CGPME, « Ici et Maintenant ») aux élections de la CCI de Perpignan. Sur les 8 sièges qu'elle possède à la CCIR, 6 représenteront la liste « Union économique » et 2 pour « Ici et maintenant ».

À Montpellier, la liste CGPME de Gabrielle Deloncle, qui a remporté les élections de la CCI de Montpellier, a obtenu 6 sièges dans les collèges Industrie et Commerce contre 7 sièges dans le collège des Services, attribués à la liste de Rudy Iovino. À noter que Rudy Iovino, le président sortant, n'a été élu dans aucun collège.

Gabrielle Deloncle devrait faire savoir dans la semaine si elle est candidate à la présidence de la CCIR.

Enfin, à Nîmes, la liste Medef d'Éric Giraudier obtient 8 élus à la CCI régionale et celle d'Henry Douais (CGPME) en obtient 3.

Ysis Percq


Légende : Après l'élection des présidents de CCI, celle de la présidence de la CCIR est fixée au mardi 18 janvier 2011.
Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :