Éric Giraudier veut rebooster l'UPE 30

 |   |  294  mots
L'association, dont Éric Giraudier a récemment été élu président, redéfinit sa stratégie. Elle organisera, le 3 juillet, une rencontre-débat ciblant 500 chefs d'entreprises départementaux.

L'Union pour les entreprises du Gard (UPE 30) a annoncé, lors d'un point presse organisé le 21 juin, qu'elle souhaite recentrer son identité et sa communication.

Éric Giraudier, fraîchement élu président de l'association ainsi que du Medef dans le département, entend davantage faire entendre sa voix par l'intermédiaire de cette association plutôt que par le canal du syndicat qu'elle représente également.

« C'est un recentrage, explique le successeur de Jean-Marc Rouméas, arrivé à la fin d'un mandat non reconductible. L'UPE 30 existe depuis plus de 50 ans. Elle est là pour défendre l'entreprise dans toutes ses composantes. Des chefs d'entreprises aux salariés qui la composent. »

Ainsi, l'UPE 30 entend montrer qu'elle ne défend pas le seul intérêt patronal, « mais celui de la croissance et de l'emploi. »

Acte fondateur de cette réorientation : l'organisation le 3 juillet prochain au Mas Merlet (Nîmes) de « La soirée du monde économique gardois » où sont attendus environ 500 chefs d'entreprises.

Après une table ronde organisée autour des témoignages de Lamine Gharbi (président de la Fédération Hospitalière Privée), du navigateur Kito de Pavant (groupe Bel), Dominique Seau (P-dg d'Eminence) et Didier Bilange (P-dg de Jubil intérim), les participants pourront rencontrer les porteurs de mandats que sont les représentants patronaux au sein des Prud'hommes, des tribunaux de commerce et autres organismes paritaires.

Dans le cadre des élections municipales à venir, l'UPE 30 entend également rencontrer « par délégation » l'ensemble des candidats « dans le but d'établir avec eux une charte sur leurs engagements pour l'entreprise. »

Thomas Tedesco

Lire également :
Éric Giraudier élu président du Medef Gard/UPE 30

Légende : Les représentants de l'UPE 30 réunis autour d'Éric Giraudier (au centre).
Crédit photo : Thomas Tedesco

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :