Pierre Paulin, designer d’exception en Cévennes

 |   |  913  mots
Maïa et Pierre Paulin ont fondé le domaine Calmette, qui a été inscrit en 2018 aux Monuments historiques
Maïa et Pierre Paulin ont fondé le domaine Calmette, qui a été inscrit en 2018 aux Monuments historiques (Crédits : Valentine Ducrot)
Alors que le domaine cévenol de Pierre et Maia Paulin vient d’être inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, le Musée Maison Rouge à Saint-Jean-du-Gard expose un ensemble d’œuvres emblématiques du designer. Un événement.

Deux ans après la rétrospective du Centre Pompidou à Paris consacrée à Pierre Paulin, Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles à Saint Jean du Gard présente jusqu'au 21 juillet l'exposition « Maïa et Pierre Paulin, design en Cévennes ». Figurant parmi les collections des plus grands musées (MoMA, Metropolitan Museum of Art, Musée des arts décoratifs à Paris, Victoria et Albert Museum à Londres) et exposées dans le monde entier, les œuvres de Pierre Paulin trouvent dans les Cévennes un écho plus intimiste. D'autant plus que la majorité des œuvres provient du Domaine Calmette à Saint-Roman-de-Codières où Pierre Paulin et son épouse Maïa se sont installés au début des années 90.

« Le musée Maison Rouge est basé sur les traditions et l'histoire des vallées cévenoles jusqu'à nos jours mais les expositions permettent d'élargir les centres d'intérêt, explique la conservatrice Carole Hyza. Née de la rencontre avec Maïa Paulin, cette nouvelle exposition n'est ni exhaustive ni chronologique : elle retrace l'histoire de l'un des plus grands designers français, qui, avec son épouse, a choisi les Cévennes comme nouveau lieu de vie. Elle est aussi concomitante à l'inscription du domaine...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :