Motoï Yamamoto et Jean-Pierre Formica, une expo qui ne manque pas de sel

Inaugurée mardi 17 mai dans les tours et remparts d’Aigues-Mortes (30), l’exposition « Univers’sel » organisée par le Centre des monuments nationaux gestionnaire du site, fait intervenir deux artistes du sel de renommée internationale : Motoï Yamamoto et Jean-Pierre Formica.
De gauche à droite : Labyrinthe de Motoï Yamamoto, Flux et reflux de Jean-Pierre Formica.
De gauche à droite : "Labyrinthe" de Motoï Yamamoto, "Flux et reflux" de Jean-Pierre Formica. (Crédits : DR)

Sur les remparts d'Aigues-Mortes en cette matinée d'inauguration, l'artiste japonais Motoï Yamamoto sort de sa poche son objet fétiche : une bouteille souple à douille enfermant du sel fin.

« Je n'ai qu'un matériau depuis quinze ans, le sel, et j'apprécie tout particulièrement celui en provenance du nord de la France - mon préféré en Europe - que j'ai mêlé à du sel des salins d'Aigues-Mortes pour réaliser cette performance », explique-t-il.

La simplicité d'abord de Motoï Yamamoto tranche avec la finesse des œuvres créées in situ dans les tours des remparts d'Aigues-Mortes. Deux sont présentées cet été aux côtés des installations de l'artiste gardois Jean-Pierre Formica, du 17 mai au 30 novembre, dans le cadre de l'exposition « Univers'sel » organisée par le Centre des monuments nationaux (CNM).

Une lente performance

Dans le cas de Motoï Yamamoto, le caractère éphémère des œuvres réalisées relève, comme toujours, de la lente performance : 45 heures de travail sur cinq jours ont été nécessaires pour donner vie à « Floating garden » (photo ci-dessous), un jardin flottant comme l'écume de mer tracé au moyen de fins rubans de sel. Presque autant que pour « Labyrinthe », autre œuvre réalisée in situ dans une tour des remparts.

Floating garden de Motoï Yamamoto

Un quasi mandala pour cet artiste de l'éphémère qui depuis la mort de sa sœur en 1996, s'est emparé de ce matériau dans son travail pour devenir un artiste du sel. Avec Jean-Pierre Formica et l'artiste israélienne Sigalit Landau, ils ne sont que trois dans le monde de cette envergure.

« Dans la culture japonaise lors des enterrements, on jette du sel dans un acte de purification et de mémoire », confie-t-il. Motoï Yamamoto qui a pu dire pour expliquer son œuvre : « La pensée que je ne pourrais pas voir une personne à nouveau, même si je le souhaitais, m'a conduit à souhaiter voir quelque chose qui ne pouvait pas être écrit ou photographié, quelque chose au cœur même de la vie, des cellules, de la mémoire ».

 Apparition, disparition

La démarche de Jean-Pierre Formica procède d'une autre relation au sel, par acccumulation. L'artiste qui vit et travaille à Aigues-Mortes, présente deux œuvres nées de l'agglutination de sel autour de structures et formes : « Armée de sel » évoquant l'armée des soldats de terre cuite du mausolée de l'empereur Qin, et « flux et reflux » où la figure évoquée du christ exprime les notions d'apparition disparition.

« Je travaille sur strate, sur sédimentation, je m'intéresse à l'accumulation », explique cet artiste qui depuis plus de vingt ans, a réalisé de nombreuses sculptures avec le sel dans les marais salants de la Camargue en utilisant « l'eau, le soleil et le vent ».

L'exposition ménage aussi plusieurs espaces pédagogiques à la découverte de l'industrie du sel dans la région d'Aigues-Mortes.

« La Croisade a peut-être créé Aigues-Mortes, mais le sel est une richesse économique et une marque indissociables de ce territoire, que nous avons souhaité faire résonner en instaurant un dialogue entre ce matériau, l'art contemporain et le patrimoine », s'est exprimé à l'occasion de cette inauguration Philippe Bélaval, le président du Centre des monuments nationaux.

Exposition « Univers'sel, des salines royales aux Salins du midi », du 17 mai au 30 novembre aux remparts d'Aigues-Mortes. Tarif : droit d'entrée du monument.
Tél. : 04 66 53 61 55

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.