Guide Michelin 2019 : 3 nouvelles étoiles dans l'ex-LR

 |   |  463  mots
Amélie Darvas de l'Auberge du Presbytère à Vailhan, obtient sa 1e étoile
Amélie Darvas de l'Auberge du Presbytère à Vailhan, obtient sa 1e étoile (Crédits : Auberge du Presbytère)
Le Guide Michelin a dévoilé son palmarès, le 21 janvier : 4 restaurants d’Occitanie, dont 3 dans l'ex-LR, font leur entrée dans le palmarès des tables étoilées. Le guide culinaire a aussi réintégré, à sa grande surprise, Sébastien Bras : le chef aveyronnais avait pourtant demandé à sortir du guide en septembre 2017.

C'est une année record pour cette édition 2019, puisque le Guide Michelin annonce 75 nouvelles tables étoilées, dont 68 établissements labellisés par une première étoile. Sur le territoire de l'ancien Languedoc-Roussillon, trois chefs accèdent à cette récompense (avec le restaurant Le Cénacle à Toulouse) :

  • Amélie Darvas de l'Auberge du Presbytère à Vailhan (34), ouverte en juillet dernier, avec son associée Gaby Benicio ;
  • Matthieu De Lauzun à Pézénas (34), arrivé à la tête du Prieuré de Saint Jean de Bébian au printemps dernier, après plus de dix ans dans son restaurant de Gignac (34) . Une première étape vers son objectif, la seconde étoile ;
  • Le chef sétois, Fabien Fage, qui était à la table étoilée du Prieuré Villeneuve-lès-Avignon (30), et dirige désormais le restaurant The Marcel, repris en avril 2018.

Il n'y a pas de nouvelle deuxième étoile dans l'ex-LR, malgré des espoirs pour Jérôme Nutile à Nîmes ou Lionel Giraud de la table de Saint-Crescent (11). Gilles Goujon de l'Auberge du vieux Puits à Fontjoncouse (11), reste le chef étoilé trois étoiles de la Région.

Sébastien Bras de retour dans le Guide, avec seulement deux étoiles

Surprise pour le chef Sébastien Bras, qui a appris dimanche soir que sa table du Suquet à Laguiole (12), était de retour au sein du Guide Michelin avec deux étoiles. Il s'est étonné de cette décision soudaine dans un communiqué.

"Le 20 septembre 2017, nous avons demandé au guide Michelin à ne plus paraître dans leurs éditions, et ce, dès 2018. Notre requête a été acceptée puis effective. Aussi, nous avons appris avec étonnement que nous réapparaissons dans le guide 2019 (avec 2 étoiles). Cette décision contradictoire nous laisse dubitatifs, même si, de toute façon nous ne nous sentons plus concernés ; ni par les étoiles ; ni par les stratégies du guide. J'ai exprimé ma position l'an passé et suis toujours dans le même état d'esprit ; avec encore et toujours la confiance de nos clients."

Le célèbre chef aveyronnais, avait renoncé à ses trois étoiles dans l'édition 2018. Sébastien Bras avait alors évoqué son envie de liberté de création, sans pression.

Dans son discours d'ouverture de la cérémonie de remise des étoiles, Gwendal Poullennec, le nouveau directeur international du célèbre livre rouge, a voulu souligner la "liberté que laisse le Guide alors que l'on se pose comme un acteur indépendant, aux côtés des chefs. On les invite à nous oublier et à se concentrer sur leur travail."

Plus tôt dans la journée, trois célèbres chefs français avaient annoncé avoir perdu leur troisième étoile, dont Marc Veyrat (à la tête de la Maison des Bois à Manigod, Haute Savoie), Pascal Barbot et Marc Haeberlin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :