Grès de Montpellier  : en marche pour la reconnaissance AOC

Le salon de vins des Grès de Montpellier ouvre ses portes ce vendredi 15 décembre pour deux jours à l'hôtel Saint Côme, à Montpellier. Olivier Durand, le président du syndicat viticole, espère la reconnaissance en Appellation d'Origine Contrôlée pour le millésime 2020.
Jean-Marie Sevestre, Vice-président de la CCI de Montpellier, André Deljarry, président de la CCI de l’Hérault, Olivier Durand, président du syndicat des Grès de Montpellier et Raymond Llorens, de la Chambre d’agriculture de l’Hérault.
Jean-Marie Sevestre, Vice-président de la CCI de Montpellier, André Deljarry, président de la CCI de l’Hérault, Olivier Durand, président du syndicat des Grès de Montpellier et Raymond Llorens, de la Chambre d’agriculture de l’Hérault. (Crédits : Muriel Chêne)

"Montpellier va intégrer le cercle fermé des villes comme Bordeaux, Porto ou Beaune, dont le nom est rattaché à un grand cru".

L'annonce a été faite ce mercredi 13 décembre par Olivier Durand, président du syndicat des Grès de Montpellier. Lors d'une conférence de presse à l'Hôtel Saint Côme, le vigneron de Guzargues a déclaré que les Grès de Montpellier étaient sur l'avant-dernière marche avant d'obtenir la reconnaissance en AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

Prouver le lien au terroir

La délimitation parcellaire a été bouclée fin novembre, le cahier des charges est écrit dans ses grandes lignes même s'il reste à l'enrichir avec quelques mesures agro-environnementales. Le dossier sera présenté à la prochaine réunion de la commission permanente du Comité National des AOC vins de l'INAO le 14 février prochain.

Le président du syndicat se donne encore deux ans pour finaliser les étapes suivantes : faire la preuve de la notoriété de l'appellation et démontrer le lien au terroir.

Vendre au bon prix

"Notre politique de prix est un argument qui va compter", assure Olivier Durand. Le syndicat, qui est propriétaire de la bouteille gravée Grès de Montpellier, recommande à ses adhérents qui utilisent cette bouteille syndicale, une valorisation d'au moins 10 € la bouteille.

L'organisation de la deuxième édition du salon des vins des Grès de Montpellier, en partenariat avec la CCI Hérault qui accueille la manifestation dans son prestigieux site de l'Hôtel Saint Côme, participe aussi à cette démarche de notoriété. Vingt domaines participeront et présenteront quatre de leurs plus belles cuvées en Grès de Montpellier et Languedoc, et en IGP pour les blancs et les rosés.

"La première édition en 2016 a été un beau succès avec 600 visiteurs. Nous soutenons cette belle initiative car les vignerons sont des ambassadeurs de la ville et la CCI œuvre pour cette connexion entre terroirs et ville", a déclaré André Deljarry, président de la chambre consulaire.

Sous l'égide du Conseil départemental, la CCI, comme la Chambre des métiers et la Chambre d'Agriculture, participent au projet de route des vins, du patrimoine et des métiers d'art, actuellement en cours.

"Le port de Sète a accueilli l'an dernier 40 000 croisiéristes. Ce chiffre pourrait passer à 200 000 dans les prochaines années. C'est un potentiel que nous devons exploiter et la route des vins est un des outils qui peut nous y aider", a-t- il ajouté.

Actuellement dénomination sous-régionale de l'appellation Languedoc, les Grès de Montpellier s'étendent sur 4700 ha situés sur 46 communes, vaste territoire qui s'étire en amphithéâtre sur la Méditerranée, de Montagnac à l'ouest jusqu'à Lunel à l'est. Cette année, la production s'élève à 9 000 hl avec un rendement moyen de 35 hl/ ha.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.