Municipales à Montpellier : Brissaud rallie Vignal, Delafosse surenchérit dans la mobilité

 |   |  551  mots
Patrick Vignal (LREM) et Anne Brissaud (NC) font alliance
Patrick Vignal (LREM) et Anne Brissaud (NC) font alliance (Crédits : Anthony Rey)
Retrouvez notre journal de campagne pour les élections municipales de Montpellier : Patrick Vignal (LREM) obtient le ralliement du Nouveau Centre et des Citoyens démocrates solidaires, Michaël Delafosse (PS) fait de nouvelles propositions fortes sur la mobilité.

Anne Brissaud (NC) et Fernand Maraval (CDS) rallient Patrick Vignal : le candidat investi par LREM a signé, le 10 janvier, une convention de gouvernance actant le ralliement d'Anne Brissaud, candidate du Nouveau Centre. Cette dernière oscillait, dans les sondages parus à l'automne, entre les 1 et 2 % d'intentions de vote au 1er tour. "Je ne connaissais Patrick Vignal que dans la confrontation, or j'ai découvert chez lui une vraie volonté de construire un projet lequel toutes les propositions que nous avons faites ont été retenues", justifie Anne Brissaud. Cet accord électoral concerne aussi Fernand Maraval, représentant du mouvement CDS (Citoyens démocrates solidaires) qui dit sa confiance dans Patrick Vignal : "Montpellier manque d'un chef qui éclaire la ville et qui porte une vision sur les problèmes des quartiers et des gens du voyage". Une première proposition en découle : le candidat LREM annonce sa volonté de transformer les Maisons pour Tous en Maisons de la Fraternité, où des Ambassadeurs des quartiers pourront, tous les mois, "mettre en œuvre un projet valorisant un territoire afin de le juxtaposer à d'autres territoires". Patrick Vignal promet, en outre, qu'il signera sous peu également une convention avec les artisans et les commerçants de la ville. Il veut aussi vendre le stade de rugby, le GGL Stadium, et utiliser le produit de cette vente (90 M€) pour "réenchanter la ville". Patrick Vignal confirme que sa liste se composera d'un tiers de personnalités de la société civile, d'un tiers d'élus LREM et d'un tiers d'alliés politiques. Il promet deux, voire trois autres ralliements dans les jours à venir.

Michaël Delafosse multiplie les propositions sur la mobilité : lors de ses vœux à la presse, le 10 janvier, Michaël Delafosse, candidat PS aux municipales de Montpellier, a surenchéri après sa proposition d'instaurer la gratuité des transports en commun pour les résidents de Montpellier : il lance un manifeste ouvert à la population pour étendre cette proposition au territoire de la Métropole (31 communes). "C'est une idée mobilisatrice, entraînante, à l'heure où elle est aussi débattue dans des villes comme Paris, Dunkerque, Caen ou Saint-Etienne. Je veux que Montpellier soit la plus grande Métropole à la mettre en œuvre afin que ce soit elle qu'on imite dans dix ans", déclare-t-il. Misant fortement sur la mobilité, le candidat PS avance d'autres propositions : créer de nouveaux parkings-relais aux entrées de Montpellier, réserver une voie de l'A 709 (boulevard urbain) au covoiturage, ouvrir des voies express pour des bus à haut niveau de service roulant à l'hydrogène sur un axe Poussan/Montbazin/Saint-Jean-de-Védas à l'ouest et sur un axe Castries/Vendargues/Sablassou à l'est de la ville, lancer un plan pour identifier "dix points noirs en matière de congestion urbaine, comme des feux de circulation mal pensés". Michaël Delafosse rajoute: "Je veux instaurer une gouvernance apaisée et stopper les guerres du passé. Je suis le seul candidat soutenu par Carole Delga, présidente de Région, et par Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l'Hérault. Je propose d'augmenter nos liens avec 116 communes de l'Hérault au travers d'une agence de l'urbanisme qui nous permettrait de relever ensemble les défis de la mobilité, de la préservation des paysages et de la qualité de vie".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2020 à 9:35 :
Patrick Vignal est sans doute l'un des candidats les plus sympathiques du lot. Rien à voir avec le "profil sombre" del l' "Oriental". En plus, reconnaissons à Vignal de parler haut et fort depuis plusieurs mois quand tous les députés LREM se taisent. Vignal est une sorte de "kamikaze" dont Montpellier pourrait avoir besoin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :