Municipales à Montpellier : clap de fin de campagne sur l’écologie

 |   |  911  mots
Les trois candidats aux municipales de Montpellier : Mohed Altrad (aux côtés d'Alenka Doulain et Clothilde Ollier), Michaël Delafosse et Philippe Saurel.
Les trois candidats aux municipales de Montpellier : Mohed Altrad (aux côtés d'Alenka Doulain et Clothilde Ollier), Michaël Delafosse et Philippe Saurel. (Crédits : DR)
La thématique de l’écologie est la grande favorite des programmes électoraux de cette campagne des municipales 2020… La crise sanitaire est venue renforcer des postures déjà bien avancées auparavant. Dans cette dernière ligne droite, à quelques jours du scrutin final, les trois candidats montpelliérains battent la campagne en agitant les drapeaux verts.

Le 25 juin, pour parler écologie, le candidat Mohed Altrad (aux côtés de ses colistiers et de ses équipes de campagne) a donné rendez-vous aux journalistes pour une ultime conférence de presse sur le parvis de la nouvelle gare Montpellier Sud de France, symbole pour sa colistière Clotilde Ollier (dissidente EELV) « d'une écologie de façade » ou de « grands projets inutiles ». En arrivant à 12 h 30, les colistiers se gaussent en cœur d'une gare effectivement vide. Mais, ironie du sort, à la fin de la conférence, plusieurs trains sont arrivés ou partis de la gare et le parvis fourmille de monde...

Dans ces derniers jours de campagne, les candidats montpelliérains semblent avoir à cœur de confirmer l'axe vert de leur politique. La veille, le candidat PS-PCF-EELV Michaël Delafosse avait reçu la visite du député européen Yannick Jadot, l'occasion pour lui de marteler à nouveau ses engagements en matière d'écologie.

Durant la conférence de presse organisée par Mohed Altrad, ce n'est finalement pas lui qui prend la parole mais ses colistiers du premier tour - « plus durable est la ville, plus elle est juste » - et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :