Mesquida et Saurel s'entendent sur le transfert de 3 compétences

 |   |  727  mots
Kléber Mesquida, président du Département de l'Hérault, et Philippe Saurel, son homologue à la Métropole, se sont opposés durant de longs mois sur la question des transferts de compétences vers la 2nde
Kléber Mesquida, président du Département de l'Hérault, et Philippe Saurel, son homologue à la Métropole, se sont opposés durant de longs mois sur la question des transferts de compétences vers la 2nde (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Après des mois de blocage, le dialogue entre les présidents du Département et de la Métropole a enfin débouché sur un accord, le 7 décembre. Le transfert de compétences du 1er vers la 2nde, prévu par la loi NOTRe, portera sur la solidarité logement, le fonds d'aide aux jeunes et la culture. La voirie devrait suivre.

Le dialogue entre Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l'Hérault, et Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole (M3M) - spécialement tendu depuis de longs mois - à propos du transfert de compétences prévu par la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République), est sur le point d'aboutir, contre toute attente. Lors d'une réunion de la Commission locale d'évaluation des charges et des ressources transférées (CLERCT), tenue le 7 décembre en présence de Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, et d'André Pezziardi, président de la Chambre régionale des comptes, un accord a été trouvé entre les élus pour basculer trois compétences du Département vers M3M : le fonds de solidarité logement, le fonds d'aide aux jeunes, et la culture.

Arrêt du compte à rebours

Pour mémoire, la loi...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :