Nîmes Métropole : comment le prix de l’eau a baissé de 20 %

 |   |  477  mots
Le renouvellement du marché porte sur la distribution et l'assainissement de l'eau pour la période 2020-2028
Le renouvellement du marché porte sur la distribution et l'assainissement de l'eau pour la période 2020-2028 (Crédits : Saur)
À la faveur du renouvellement du marché public de l'Agglomération de Nîmes Métropole, les trois candidats à la DSP distribution et assainissement de l’eau (SAUR, Véolia Eau et Suez) ont revu leurs tarifs. Après trois négociations en trois mois, le prix de l'eau a significativement baissé.

15 % de baisse sur le prix du m3 facturé à ses 96 000 abonnés ? C'est la promesse de Nîmes Métropole qui doit se prononcer en assemblée plénière, le 23 janvier, sur le renouvellement de la délégation de service public (DSP) concernant la distribution et l'assainissement de son eau pour la période 2020-2028.

À l'issue de ce vote, pour lequel est proposé le choix de Veolia Eau, sorti vainqueur de la commission d'appel d'offres au détriment de la Saur (sortant) et Suez, l'Agglomération aura - c'est une nouveauté - un délégataire unique pour la distribution et l'assainissement sur l'ensemble de ses 39 communes, ce qui est rare à cette échelle.

Négociations intermédiaires

Cette baisse sera notamment rendue possible par les négociations intermédiaires menées par l'agglomération. Dans un document aux élus, que La Tribune s'est procuré, apparaissent les négociations intermédiaires entre les candidats et la collectivité.

On y apprend notamment que le prix de vente de l'eau que les candidats à la DSP souhaitaient facturer à l'usager a drastiquement baissé entre septembre (date de remise de la première offre) et décembre (date de remise après trois négociations) : ainsi Suez (arrivé troisième) a abaissé son tarif de 33 %, la Saur (qui proposait le tarif le plus bas) de 22 %, et Veolia Eau de 20,38 %.

« C'est le jeu dans tous les marchés. Ce qui est surprenant, c'est de voir que Veolia n'a pas changé son prix entre l'avant-dernière négociation et la dernière, contrairement à ses concurrents. Ils ont sans doute voulu marquer le coup après avoir perdu la gestion de l'eau de Montpellier, qui est passée en régie il y a quelques années, il leur manquait un gros contrat dans ce secteur géographique », traduit un observateur.

Pour un autre, qui requiert également l'anonymat, c'est la sincérité même des offres initiales qui est en cause : « Puisqu'il n'y a pas de cadeau, il y a forcément des compensations, par exemple sur le montant des travaux et des services ».

Recours

Dans les comptes prévisionnels d'exploitation, que Veolia Eau a transmis à l'Agglomération, l'entreprise prévoit, pour la seule eau courante (c'est à dire hors assainissement) et sur la période 2020-2028, 3,69 M€ de « frais de siège » et environ 14 M€ de prestations effectuées par convention avec la maison-mère, soit environ 13 % du montant des recettes escomptées (106 M€), alors que la rentabilité de l'entreprise installée à Nîmes prévoit un bénéfice de 0,98 % sur cette partie du contrat.

La Saur, qui emploie 248 personnes à Nîmes en plus des services dédiés à cette DSP, a annoncé, le 17 janvier, son intention d'un recours contre les résultats de cet appel d'offre. En outre, elle prévoit de délocaliser ces équipes en cas de perte effective de marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2019 à 15:56 :
Enfin une bonne nouvelle dans ce paysage sombre
J'attends également une baisse de prix pour mon Debouchage Canalisation qui lui ne diminue pas.
Que fait http://www.debouchage.expert/ ?
a écrit le 22/01/2019 à 9:48 :
Ce qui était impossible il y a plusieurs mois devient possible aujourd'hui. Voilà une leçon que les "gilets jaunes" ne manqueront pas de retenir. Ceci dit à en croire nos voisins montpelliérains, nous abandonnons un aveugle pour nouer avec un boiteux. On peut espérer que Monsieur Lachaud et tous ses "initiés" seront davantage attentifs au bon respect des clauses du contrat nouvellement conclu. En effet la prestation du Président de l'Agglomération avait été pathétique devant les caméras d'Elise Lucet. C'est dans de telles circonstances que l'on constate que la Démocratie est vraiment malade. De tels comportements poussent les gens vers les "ronds-points". Et à mon avis, sauf à revenir à une gestion publique parfaitement morale et éthique, ce n'est pas fini.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :